Europe de l'Est : les blindés américains déployés face au risque russe

International

INTERNATIONAL - Les Etats-Unis auront à partir de février 2017 une brigade blindée déployée en permanence en Europe de l'Est. Un signal fort pour dissuader toute velléité d'agression de Moscou après la saisie d'une partie du territoire ukrainien par des rebelles pro-russes.

Comme un air de guerre froide. Dès février 2017, une brigade blindée américaine sera déployée en permanence en Europe de l’Est. Un signal fort de la part de Washington, visant à dissuader Moscou d’ éventuelles velléité d’agression après la saisie d'une partie du territoire ukrainien par des rebelles pro-russes.

Le Pentagone n'a pas indiqué précisément dans quels pays d'Europe orientale la brigade serait déployée. Seule certitude : l'armée américaine dispose déjà d'une brigade Stryker d'infanterie stationnée à Vilseck en Allemagne, et d'une brigade aéroportée basée à Vicenza en Italie. Et l'année dernière, l'armée américaine avait déjà envoyé en Europe l'équipement complet d'une brigade blindée, soit environ 250 chars, véhicules blindés et canons.

A LIRE AUSSI >> Ukraine : où en est-on, un an après les accords de Minsk ?

Rassurer les pays alliés d'Europe de l'Est

Le déploiement de la brigade blindée ne change toutefois pas les effectifs globaux de l'armée américaine en Europe, qui restent à 62.000 personnes. Mais celle-ci vient conforter la politique du président Obama. Dès septembre 2014, le président américain avait en effet "dit que Tallinn, Riga et Vilnius étaient aussi importants à protéger que Berlin, Paris et Londres".

Depuis le printemps 2014, l'Otan a également pris toute une série de mesures pour rassurer les pays alliés d'Europe de l'Est. L'annexion de la Crimée par la Russie puis la saisie d'une partie du territoire ukrainien par des rebelles pro-russes a en effet provoqué l'inquiétude dans le camp occidental sur les ambitions de Moscou en Europe orientale. Certains experts américains ont évoqué par exemple le scénario d'une attaque militaire russe sur les pays baltes, pour faire voler en éclat la cohésion de l'Otan.

A LIRE AUSSI >>  Nadia Savtchenko, la pilote ukrainienne qui symbolise le conflit avec la Russie

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter