Europe : les chefs d'Etat présentent Juncker à la présidence de la Commission

Europe : les chefs d'Etat présentent Juncker à la présidence de la Commission

UE - L'ex-Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker a été désigné par les dirigeants de l'UE pour présider la Commission européenne. Un choix que doit encore valider un vote du Parlement européen.

L'ex-Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker a été choisi vendredi par les dirigeants de l'UE comme leur candidat à la présidence de la Commission européenne, a annoncé sur Twitter le président du Conseil Herman Van Rompuy.

"La décision est prise. Le Conseil européen propose Jean-Claude Juncker comme prochain président de la Commission européenne", a écrit Herman Van Rompuy. 

Vote le 16 juillet pour confirmer le choix

Les dirigeants des 28 pays de l'Union européenne se sont réunis à Bruxelles pour l'occasion. Tous les chefs d'Etats, à l'exception du Royaume-Uni et de la Hongrie, l'ont choisi pour succéder à José Manuel Barroso.

Selon les nouveaux statuts du traité de Lisbonne signé en 2008 - qui entrent en vigueur sur ce point pour la première fois cette année -, ce choix  doit en effet encore gagner le vote du Parlement de Strasbourg. Ce vote aura lieu le 16 juillet. Il ne fait pas de doute qu'il obtiendra au moins 376 voix sur les 751 nécessaires à son élection.

"La mauvaise personne" pour Cameron 

Ce choix a provoqué la colère du Royaume-Uni. David Cameron a livré jusqu'au bout une bataille contre le candidat Juncker. "C'est la mauvaise personne", a martelé vendredi le Premier ministre britannique. Il faut dire que les deux hommes ont une conception très éloignée de l'Union européenne.

Cameron, qui souhaite un retour de nombreuses compétences européennes à Londres, lui reproche sa vision fédéraliste de l'Europe et l'accuse "d'avoir été au cœur du projet européen pour accroître les pouvoirs de Bruxelles et réduire le pouvoir des Etats".  
 

Attaché à la protection sociale

Jean-Claude Juncker, 59 ans, fait partie des modérés dans sa formation. Il est attaché à la protection sociale et l’instauration d’un revenu minimum d’insertion et des règles communes en matière de droit du travail et du licenciement, ainsi que l'assurance d'un salaire minimum décent pour les travailleurs figurent parmi ses priorités.

Cet Européen convaincu est avocat de formation mais n'a jamais exercé. Il est membre du Parti populaire chrétien social (CSV), affilié au Parti populaire européen (PPE) et a été nommé à 28 ans secrétaire d'État au Travail et à la Sécurité sociale. Il sera ensuite élu en 1984 au Parlement luxembourgeois puis deviendra Premier ministre en 1995. Il restera à ce poste pendant 18 ans -jusqu'en 2013-, un record de longévité en Europe.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

EN DIRECT - Israël/Palestine : plus de 150 morts depuis la reprise des violences, l'essentiel à Gaza

Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

Que devient Abi Bernadoth, le gagnant de "The Voice" ?

Bigard, Lalanne et Chalençon, têtes de file d'une manifestation anti-masques à Lyon

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.