"Sa popularité était à 11%" : Bachar Al-Assad dédaigneux à l'égard de François Hollande

"Sa popularité était à 11%" : Bachar Al-Assad dédaigneux à l'égard de François Hollande
International
TACLE – Au cours d’un entretien exclusif avec TF1 et Europe 1, Bachar Al-Assad a montré qu'il était au fait de l'actualité quand a été évoqué le président français.

On se doutait que Bachar Al-Assad ne devait pas porter François Hollande en haute estime, c’est maintenant plus que jamais confirmé. Lors d’une interview exclusive pour TF1 et Europe 1, diffusé ce jeudi soir dans le JT de 20 Heures , le chef du régime syrien s’est en effet montré particulièrement sarcastique, pour ne pas dire dédaigneux, à l’endroit du chef d’Etat français. 


Prié de dire s’il pensait avoir gagné son "match" avec François Hollande alors que ce dernier quittera le pouvoir en mai prochain, Bachar Al-Assad – au pouvoir depuis 2000 – a d’abord fait mine d’esquiver avant de tacler directement le locataire de l’Elysée. "Ça n’a rien de personnel, je ne l’ai jamais rencontré et je me fiche de lui pour être franc", a expliqué celui dont les décisions ont occasionné des centaines de miliers de morts, avant de lâcher : "Sa popularité était à 11%, ce qui, je pense, s'appelle toucher le fond comme jamais aucun autre président dans l'histoire de France."


Avait-il été informé des derniers sondages français par les parlementaires de droite reçus à Damas à la fin de l’année ? Rien n’est moins sûr.

Un dispositif commun Europe 1, TF1 et LCI

Fabien Namias, directeur de l'information d'Europe 1 et Michel Scott, journaliste chargé de l'actualité internationale à TF1, se sont rendus à Damas pour interroger Bachar Al-Assad, le président de la République arabe syrienne. Vous pourrez découvrir cet entretien dans La matinale d'Europe 1, jeudi 16 février à 8h10 et aussi dans le JT de 20h de TF1. Il sera également disponible en intégralité sur LCI, canal 26 de la TNT, dès 20H.

En vidéo

Jean Lassalle : Bachar Al-Assad est "très lucide, serein"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'abandon de Hollande

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter