EXCLU - "Ma seule peur, que ce régime affame le peuple" : rencontre avec Juan Guaido, président autoproclamé du Venezuela

International

Toute L'info sur

Le 20h

JT 20H - L’une des équipes de TF1 a pu suivre le président autoproclamé du Venezuela, Juan Guaido, principal opposant au régime chaviste de Nicolas Maduro. Il a entamé une tournée dans un pays qui est en train de s’effondrer après des années d’incurie, de corruption et de gestion ubuesque.

La situation est dramatique au Venezuela. Tant sur le plan économique, humain, que politique. Autoproclamé président de la république bolivarienne du Venezuela, Juan Guaido doit se battre encore contre le régime en place mené fermement par Nicolas Maduro. Soutenu par une grande partie de la population, il a entamé une tournée dans le pays. TF1 a pu le suivre en exclusivité. Rencontre à Valencia, au sud-ouest de la capitale Caracas.

"Au-delà de cette foule immense, ce qui me touche, c’est l’enthousiasme, l’énergie et la volonté de changement", explique Juan Guaido accueilli ce jour-ci par plus de 20.000 Vénézuéliens. Dans la rue, un vent de révolte a d’ailleurs sonné. "Si nous sommes dans la rue, c’est pour exiger que le droit soit respecté", revendique un homme. "Je suis né sous cette dictature, je ne connais rien d’autre et pourtant j’aspire à cette démocratie", précise un autre.

Voir aussi

70 % de la population sous le seuil de pauvreté

Menacé, intimidé, Juan Gaidó sait que le pouvoir est encore aux mains du régime de Maduro. Pas de quoi lui faire peur. "Le régime affirme qu’il a l’intention de m’arrêter. Il menace de mort ma famille. Moi, ma seule peur c’est que ce régime affame le peuple, que les hôpitaux manquent toujours autant de médicaments et que les Vénézuéliens continuent de survivre sans la moindre opportunité", lance le président autoproclamé.

Aujourd’hui, manger est devenu un défi quotidien dans le pays. "On survit en ramassant ce que les autres jettent. C’est dur à 45 ans, mais c‘est toujours mieux que d’acheter une arme et d’être un délinquant", explique un homme qui faisait les poubelles.

70 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. Dans un bidonville, une grand-mère nourrit des centaines d’enfants affamés. Un repas par jour, pas plus. Dans les supermarchés, les produits de base sont presque inaccessibles. Le Venezuela a connu également une gigantesque panne d’électricité de six jours, entraînant une pénurie d’eau. Juan Guaido parviendra-t-il à relever la situation ? Il continue en tout cas sa tournée dans le pays. Jusqu’à Caracas ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter