Expliquez-nous... la Curie romaine

Expliquez-nous... la Curie romaine

DirectLCI
DECRYPTAGE - Le pape François réunit les cardinaux du monde entier à Rome pour tenter de réformer la curie. C’est quoi la Curie romaine ?

Chaque jour sur France Info, Expliquez-nous  décrypte un sujet, un concept, un mot qui fait l’actualité. Tous les vendredis, Metronews vous livre la chronique signée Gérald Roux.

La Curie romaine est le gouvernement de l'Eglise catholique. Le pape se sert d'elle pour gérer les affaires de l’Eglise.

 Secrétaire d’Etat
Au sommet de ce gouvernement se trouve le secrétaire d'Etat, l’équivalent d’un Premier ministre. Il est le premier collaborateur du pape. Il s'agit de l'italien Pietro Parolin, âgé de 60 ans, ce qui est assez jeune au Vatican. Sa nomination comme numéro un de la curie en 2013 a été ressentie comme une bouffée d'air frais.

► Congrégations, conseils municipaux et tribunaux
Sous l’autorité du secrétaire d'Etat se trouvent trois grands organes de la curie.
- Les congrégations permanentes, l'équivalent de ministères, au nombre de neuf. Elles gèrent de grands dossiers de l'église comme la Doctrine de la foi, l'Education catholique ou les Evêques.  
- Les conseils pontificaux, l'équivalent de secrétariats d'Etat. Il y en a douze. Ces organes de la curie s'occupent de thèmes de société comme la famille, la culture, les laïcs, la justice ou la paix.
- Trois tribunaux se chargent de la discipline et des sacrements.

► Changements ?
Le pape François veut changer cette organisation et simplifier la curie grâce à la fusion de certains conseils pontificaux. Il voudrait donner une place plus importante aux femmes et souhaiterait que la curie ne soit plus uniquement un gouvernement qui donne des ordres, mais aussi qu'elle soit capable d'écouter les Eglises des différents pays.

► Résistances
Reste que tout le monde n'est pas d'accord à Rome. D'après des spécialistes du Vatican, le pape serait minoritaire à la curie. Et parmi les cardinaux, on compte beaucoup de conservateurs dans la lignée de l'ancien pape Benoît XVI. Des cardinaux allemands ou américains, comme Monseigneur Burke, sont très remontés contre ce pape jugé trop ouvert, trop réformateur et ils comptent bien résister aux changements.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter