Turquie : un homme et une femme se font exploser quand la police tente de les arrêter

DirectLCI
TURQUIE - Un homme et une femme ont fait exploser les bombes qu’ils avaient avec eux alors que des policiers leur avait ordonné de se rendre, samedi 8 octobre à Haymana, près d'Ankara. La police les soupçonne d'appartenir au PKK.

Leurs bombes auraient été préparées pour piéger des voitures. Un homme et une femme se sont fait exploser, samedi à Haymana, près d'Ankara (Turquie), alors que la police voulait les arrêter, rapporte l’agence d’Etat Anadolu. Les policiers leur avaient ordonné de se rendre quand ils ont activé les bombes qu’ils avaient avec eux.


Les deux suspects sont morts dans la déflagration. Le gouverneur d'Ankara, Ercan Topaca, a expliqué aux journalistes sur place qu'il était probable qu'ils aient des liens avec le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK). Ils étaient recherchés par les policiers après un renseignement qui leur était parvenu de la province kurde de Diyarbakir (sud-est), a-t-il précisé.

Le PKK soupçonné

La veille, un groupe radical proche du PKK, les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), avait revendiqué un attentat dans un poste de police à Istanbul qui a fait dix blessés.


Le PKK  est considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, l'Union européenne et les Etats-Unis. Il mène depuis trente-deux ans une insurrection contre l'Etat turc dans le sud-est du pays afin d'obtenir l'indépendance.

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter