Explosion à la gare centrale de Bruxelles : le suspect avait "des sympathies" pour le groupe Etat islamique

DirectLCI
TERRORISME - Un homme a déclenché une explosion mardi soir dans la gare centrale de Bruxelles. Voici ce que l'on sait sur le profil de cet individu abattu dans la foulée par des soldats belges.

Qui se cache derrière l'attaque "terroriste" perpétrée mardi soir dans la gare centrale de Bruxelles ? Le parquet fédéral belge a indiqué ce mercredi que le Marocain de 36 ans tué par un militaire après avoir fait exploser son bagage avait des "sympathies" pour le groupe Etat islamique (EI). Le suspect, Oussama Z., avait "probablement fabriqué la bombe" à son domicile de Molenbeek, dans l'agglomération bruxelloise. Une commune populaire connue pour avoir hébergé plusieurs auteurs d'attaques en Europe liés à l'Etat islamique, notamment l'organisateur présumé des attentats de Paris de novembre 2015, Abdelhamid Abaaoud.


Lors d'une perquisition, les enquêteurs ont "notamment retrouvé des composants chimiques ainsi que du matériel qui peuvent servir à fabriquer un explosif", a déroulé le parquet ce mercredi. "Certains indices semblent démontrer que le suspect avait des sympathies pour l'organisation terroriste EI", a-t-il ajouté. 

Il vivait à Molenbeek

Le parquet avait auparavant indiqué que la valise qui a explosé contenait "des clous et des bonbonnes de gaz". "Cela aurait pu être bien pire", avait estimé Eric Van Der Sypt, porte-parole du parquet, au lendemain de cet acte survenu en pleine vague d'attaques djihadistes ces derniers mois en Europe. Il y avait "au moins une dizaine de passagers" autour de lui quand il a fait exploser sa valise, a rapporté le porte-parole.


L'homme n'était pas connu "pas connu pour des faits de terrorisme". D'après Françoise Schepmans, bourgmestre (maire) de Molenbeek, l'assaillant avait surtout fait parler de lui pour "un fait de drogue" remontant à 2016, mais "pas pour radicalisme". Il s'agit selon elle d'"un individu isolé" qui était "divorcé". Selon des médias belges, il avait tenu un magasin de télécoms à Molenbeek, aujourd’hui fermé, et travaillait encore comme installateur.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter