Explosion près d'une station du métro de Stockholm : un homme tué, une femme blessée

Explosion près d'une station du métro de Stockholm : un homme tué, une femme blessée

DirectLCI
DÉTONATION – Une explosion d'origine indéterminée s'est produite ce dimanche matin près d’une station de Huddinge, une banlieue du sud-ouest de Stockholm. Un couple a été hospitalisé. L’homme a fini par succomber à ses blessures.

Une puissante explosion est survenue ce dimanche matin peu après 11H dans la station de métro de Vårby gård, à Huddinge, une commune de 100.000 habitants dans la banlieue sud-ouest de Stockholm. Un homme de 60 ans et une femme de 45 ans ont été hospitalisés, selon la police de la capitale suédoise. Grièvement touché, l'homme a fini par succomber à ses blessures. 


"On a appris plus tard que l'homme a ramassé un objet du sol qui a explosé"", a déclaré Sven-Erik Olsson, porte-parole des forces de l’ordre, précisant plus tard que la victime était à vélo au moment du drame. Selon les quotidiens Expressen et Aftonbladet, citant des sources proches de l’enquête,  la déflagration pourrait avoir été provoquée par une grenade. C'est en tout cas la piste privilégiée par la police pour l'instant. "Nous ne pouvons pas être sûrs à 100% qu'il s'agissait d'un grenade mais c'est l'hypothèse de travail", a détaillé Lars Alvarsjö, un autre membre des forces de l'ordre. 

Démineurs et secours sur place

Les autorités cherchaient à comprendre pourquoi l'engin explosif se trouvait là et par qui il avait pu être déposé ou lancé. "Rien n'indique que le couple ait été visé", a souligné Sven-Erik Olsson. L'examen des images de vidéosurveillance pourrait apporter son lot d'enseignements. Toujours d’après la police, prévenue à 11H07, l'explosion s'est produite à l'extérieur de la station. La chaîne publique SVT croit savoir qu'elle serait survenue près d'un tunnel piéton de la gare, sur une esplanade. Les démineurs ont été appelés sur place à la recherche d’éventuels autres engins. Aucun objet suspect n'a été retrouvé. 


Les secours ont également été dépêchés en nombre. D'après SVT, pas moins de six ambulances ont été mobilisées. Les accès à la gare et à ses alentours ont été bloqués, le temps de permettre aux autorités de recueillir les premiers éléments et de tirer la situation au clair. Pour l'heure, aucun élément n'accrédite la piste d'un acte terroriste. Une enquête a été ouverte pour meurtre.

En 2016, une grenade lancée dans un appartement de Göteborg

Un habitant de ce quartier populaire était sous le choc, comme de nombreux témoins et badauds massés autour du cordon de sécurité policier. "Nous avions des incidents dans les années 1990 et au début des années 2000. Il y avait des gangs très violents" à l'époque, a raconté à l'AFP Milorad Jencic. Mais "ce genre de choses est surprenant parce qu'ils ont disparu en principe", a-t-il ajouté.


D'après un rapport de la police suédoise publié l'an dernier, la Suède est le pays européen où les bandes criminelles utilisent le plus de grenades, souvent issues de stocks provenant de l'ex-Yougoslavie. En août 2016, un enfant de huit ans avait été tué par une grenade lancée dans un appartement d'un quartier populaire de Göteborg. L'attentat semblait viser une des personnes domiciliées à cette adresse, un homme condamné dans une affaire de règlement de comptes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter