Explosions à Beyrouth : les donateurs internationaux au chevet du Liban

Explosions à Beyrouth : les donateurs internationaux au chevet du Liban

SOUTIEN - Après les explosions au port de Beyrouth et la manifestation tendue contre le pouvoir libanais, une visioconférence organisée par la France et l'ONU se tient ce dimanche pour coordonner l'aide internationale.

Aider le Liban meurtri à se relever. Des États-Unis à la France, en passant par l'Union européenne, la Chine et la Russie, les donateurs internationaux se sont donné rendez-vous ce dimanche 9 août à 14h pour une visioconférence de soutien au Liban, dont la capitale Beyrouth a été dévastée par une double explosion, qui a fait plus de 150 morts et des milliers de blessés.

La conférence en ligne, co-organisée par la France et de l'ONU, doit marquer le début d'une "démarche d'urgence et d'espoir pour l'avenir" du pays, a indiqué samedi l'Élysée. Les représentants de l'UE, des États-Unis, du Royaume-Uni, de la Chine, de la Russie, de Jordanie, d'Égypte doivent y participer. Israël n'est "pas dans le tour de table", selon la présidence française, mais un contact est "pris par l'ONU". L'Iran n'a "pas manifesté sa volonté de participer", alors que "les pays du Golfe - Koweït, Qatar, Émirats arabes unis, Arabie saoudite - ont été invités", l'Élysée précisant n'avoir "aucun doute qu'ils seront représentés".

Toute l'info sur

Explosion à Beyrouth : le Liban toujours meurtri

Les dernières informationsLes images terribles de la double explosion

Lire aussi

85 millions de dollars pour les seuls besoins de santé

L'entourage d'Emmanuel Macron n'a pas voulu donner le montant de l'aide qui pourrait être dégagée dimanche, mais l'ONU a chiffré à 85 millions de dollars le coût des seuls besoins de santé. "L'objectif immédiat est de pourvoir aux besoins d'urgence du Liban, à des conditions qui permettent que l'aide aille directement à la population", a expliqué l'Élysée, avec "la consolidation des bâtiments endommagés, l'aide médicale d'urgence, l'aide alimentaire et le restauration des hôpitaux et écoles". 

"La méthodologie est celle que les organisations internationales utilisent, il y a une nécessité qu'on ne fasse pas de chèque en blanc au gouvernement libanais", a poursuivi cette même source, en faisant valoir qu'il ne s'agissait pas "d"'une question de montant alloué, mais d'efficacité de l'aide". Premier dirigeant à s'être rendu à Beyrouth jeudi après l'explosion meurtrière, le président français a assuré au peuple libanais que l'argent n'irait pas à "la corruption". L'aide rapide et massive promise par Emmanuel Macron doit notamment porter sur les besoins en nourriture et infrastructure, selon une source diplomatique.

Sans attendre le compte-rendu de cette visioconférence, plusieurs pays ont dépêché du matériel médical et sanitaire ainsi que des hôpitaux de campagne. La France a mis en place un pont aérien et maritime afin d'acheminer plus de 18 tonnes d'aide médicale et près de 700 tonnes d'aide alimentaire vers Beyrouth, a annoncé samedi le ministre des Affaires étrangères. Huit vols - les premiers partis mercredi - et deux liaisons maritimes sont pour l'heure programmés pour venir en aide au Liban.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Sans le nommer, Emmanuel Macron critique Eric Zemmour sur les prénoms

Diagnostics énergétiques : mauvaise surprise pour les propriétaires

Éric Zemmour sur LCI : nous avons vérifié 6 de ses déclarations

REVIVEZ - PSG-Manchester City (2-0) : la soirée magique de Paris, premier but de Messi

Déremboursement des tests : esquiver le pass sanitaire jusqu'au 15 novembre, une stratégie viable ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.