Beyrouth : qu'est-ce que le "nuage de Wilson", ce champignon qui s'élève après une explosion ?

C'est comme un tremblement de terre de 4,5 sur l'échelle de Richter qui avait secoué Beyrouth. L'explosion a été d'une violence inouïe, et le bruit a été entendu jusqu'à Chypre.
International

DÉCRYPTAGE - Une épaisse fumée s'est dégagée lors de l'impressionnante explosion qui a frappé Beyrouth ce mardi. Il s'agit d'un nuage de Wilson, un phénomène qui survient lors d'une "onde de choc dans un environnement à air humide". Explications.

Des images qui font froid dans le dos. En fin de journée ce mardi, une double explosion a ravagé la ville de Beyrouth. Après une intense secousse et un dégagement de fumées rouges, un épais voile blanc semblable à un champignon s'est formé au-dessus de la capitale libanaise. Un phénomène bien connu des physiciens que nous explique Vanessa de La Grange, ingénieure en prévention du risque chimique au CNRS. 

Un amoncellement de "micro-gouttelettes"

Nommé "nuage de Wilson",  en référence à Charles Thomson Rees Wilson, un célèbre physicien britannique qui a reçu un prix Nobel pour la mise au point de la chambre à brouillard (un mécanisme qui permet de détecter des particules élémentaires), il survient lorsqu'une "onde de choc a lieu dans un environnement à air humide", indique Vanessa de La Grange, précisant que l'onde de choc est un "changement brusque de la pression qui produit un refroidissement temporaire de l'air"

Lire aussi

Ce bouleversement génère alors un très grand nombre de "micro-gouttelettes" qui, assemblées, forment un important "nuage de condensation". Cet agglomérat prend la forme "d'un dôme qui entoure l'onde de choc". A partir du moment où une "onde choc se produit dans un milieu humide, un nuage de Wilson peut se former". 

Des formes différentes

La plupart du temps, un tel phénomène se manifeste donc lors d'une explosion mais pas seulement. Par exemple, lorsqu'un "avion passe en vitesse supersonique, on peut observer un nuage de Wilson, mais il aura une forme davantage conique".

Toute l'info sur

Le Liban meurtri par les explosions à Beyrouth

Les dernières informationsLes images terribles de la double explosion

"Si les deux conditions de l'onde de choc et de l'environnement humide sont réunies, un nuage de Wilson peut se former. Sa taille dépendra ensuite de l'intensité de l'onde de choc", conclut la scientifique. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les mesures décidées par le gouvernement soumises au vote des députés jeudi

Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

"Trop risqué", des médecins mettent en garde contre les conséquences d'un éventuel reconfinement

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent