Beyrouth : 300.000 personnes sans domicile, dans un pays déjà très touché par la crise économique

Beyrouth : 300.000 personnes sans domicile, dans un pays déjà très touché par la crise économique

LE JOUR D'APRES - Alors que le pays est déjà touché par une violente crise économique et sociale, jusqu'à 300.000 personnes se retrouvent sans domicile ce mercredi dans la capitale libanaise au lendemain des explosions qui ont secoué le port. Le coût des dommages est estimé à plus de trois milliards de dollars.

 "Près de la moitié de Beyrouth est détruite ou endommagée".  Au lendemain des explosions qui ont secoué le port de la capitale libanaise, jusqu'à 300.000 personnes se retrouvent sans domicile mercredi, a indiqué le gouverneur de la capitale Marwan Abboud.

"J'ai fait un tour dans Beyrouth, les dommages peuvent s'élever à entre trois et cinq milliards de dollars", a-t-il ajouté, précisant toutefois qu'il attendait une évaluation des experts et des ingénieurs. 

Toute l'info sur

Explosion à Beyrouth : le Liban toujours meurtri

Les dernières informationsLes images terribles de la double explosion

Lire aussi

Pour les Libanais, qui assistaient déjà impuissants à l'effondrement économique de leur pays en vivant au quotidien les conséquences d'une précarisation nouvelle, ces explosions  sont la catastrophe de trop. Depuis plusieurs mois déjà, un nombre toujours croissant d'entre eux, frappés par le naufrage social, se tournaient vers les organisations humanitaires, dont les services étaient essentiellement dédiés aux près de deux millions de réfugiés syriens ou palestiniens vivant dans le pays.

Avec les destructions sans précédent de mardi, les ONG s'attendent au pire. "C'est un séisme. Ca fait 47 ans que je travaille au Liban dans l'humanitaire, je n'ai jamais vu une chose pareille", lâche le docteur Kamel Mohanna, président fondateur d'Amel association international.

Avec les hôpitaux saturés, trois centres de cette ONG libanaise dans la capitale ont accueilli dès mardi soir des dizaines de patients, pour des points de sutures ou autres soins.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Covid-19 : un officier de gendarmerie relevé de ses fonctions pour refus de vaccination

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.