Facebook et Instagram suppriment tous les comptes liés au mouvement conspirationniste QAnon

Facebook et Instagram suppriment tous les comptes liés au mouvement conspirationniste QAnon
International

CONSPIRATIONNISME - Après avoir déjà retiré des groupes et pages liés à ce mouvement conspirationniste en août, Facebook a annoncé le retrait de tous les contenus associés à la mouvance QAnon.

La firme de Mark Zuckerberg fait (enfin) le ménage. Facebook a annoncé mardi 6 octobre le retrait de tous les comptes, pages et groupes liés à la mouvance conspirationniste QAnon, sur sa plateforme principale et sur Instagram, alors que le nombre d'adeptes de ce mouvement d'extrême droite pro-Trump a explosé à l'approche de la présidentielle américaine.

Le géant des réseaux sociaux, régulièrement accusé par la société civile de ne pas suffisamment lutter contre les acteurs propageant la haine, avait déjà sévi à plusieurs reprises contre QAnon. Cette fois-ci, même les pages qui ne "contiennent pas de contenus violents" seront supprimées si elles sont associées à la mouvance, a précisé le groupe californien dans un communiqué.  La société a précisé qu'elle va avoir besoin de plusieurs semaines pour venir à bout des occurrences.

Lire aussi

800 groupes et 1500 publicités retirées en août

En août, elle avait déjà retiré près de 800 groupes, 100 pages et 1.500 publicités directement liés à ce mouvement sur Facebook. Elle avait aussi pris des mesures pour réduire la portée de plus de 10.000 comptes sur Instagram et de près de 2.000 groupes et 440 pages sur Facebook, comme limiter les recommandations, les rétrograder sur les fils d'actualité, les rendre plus difficiles à trouver, les empêcher de faire de la pub ou vendre des produits.

"Nous avons vu croître des mouvements qui, même s'ils n'organisent pas directement de violences, célèbrent des actes violents, montrent qu'ils ont des armes et suggèrent qu'ils vont les utiliser, ou ont des fans susceptibles de comportements violents", avait alors expliqué le groupe.

Interrogé au sujet de QAnon en août, à la suite des mesures de Facebook, Donald Trump avait déclaré voir avant tout en eux "des gens qui aiment notre pays".

Toute l'info sur

Présidentielle US : Trump vs Biden, l'affiche d'une élection imprévisible

Suivez les dernières informations sur l'élection présidentielle américainePODCAST EXCLUSIF : Far West. Suivez les élections dans la peau d'un électeur américain

"Je ne sais pas grand-chose sur eux. J'ai compris qu'ils m'aiment beaucoup, ce que j'apprécie", avait-il ajouté, laissant entendre que leur regain de popularité récent était lié aux manifestations qui ont eu lieu à Portland (nord-ouest) ou New York, contre le racisme et les violences policières.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 50.000 nouveaux cas détectés en 24 heures

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

L’ŒIL DE LAURENCE HAÏM - "Il se passe quelque chose au Texas"

EN DIRECT - Attentat de Nice : un deuxième homme au contact du terroriste interpellé

Jody éliminée de "Koh-Lanta" : "Je suis soulagée que ce soit terminé"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent