Enfants coincés dans une grotte en Thaïlande : des traces de mains et de pieds découvertes par les secouristes

ESPOIR - Les sauveteurs qui s'activent autour de la grotte où sont coincés depuis neuf jours douze jeunes footballeurs et leur entraîneur, en Thaïlande, gardent bon espoir. Des traces de mains et de pieds ont été repérées il y a quelques jours et les recherches ont pu reprendre depuis l'arrêt de la pluie.

L'espoir est toujours permis. Après qu'un accès à la grotte inondée en Thaïlande, où sont bloqués depuis neuf jours 12 enfants et leur entraîneur de foot, a été découvert vendredi 29 juin, les secours progressent. Malgré le fait qu'ils n'ont toujours reçu aucun signe de vie de la part des victimes, ceux-ci espèrent les localiser rapidement. Des traces de mains et de pieds ont récemment été découvertes dans les méandres de cette cavité longue de 10 km, et selon les autorités, les enfants connaissaient bien les lieux, s'étant rendus à plusieurs reprises dans Tham Luang. Ils pensent qu'ils ont pu trouver des poches d'air pour se réfugier dans cette grotte inondée par les pluies de la mousson.



Depuis la semaine dernière, une bonne quantité d'eau a d'ailleurs été extraite de la cavité grâce à de puissantes pompes, rendant les recherches plus aisées. Une base opérationnelle a pu être établie assez profondément dans la cavité, tandis que les secouristes, originaires de Thaïlande, mais aussi d'Australie, de Grande-Bretagne, du Japon, de Chine ou encore des Etats-Unis ont installé sur leur passage des bouteilles d'oxygène et des éclairages, ainsi que placé des kits de survie avec des aliments, de l'eau, des médicaments, une carte et de quoi écrire si jamais les victimes venaient à tomber dessus. Un plan d'évacuation a aussi été fixé, pour secourir au plus vite les enfants lorsqu'ils seront retrouvés. "Je suis heureux, plus que je ne l'ai été depuis longtemps. Il y a beaucoup de bons signes", a déclaré à l'AFP Nopparat Khanthavong, 37 ans, l'entraîneur principal de l'équipe des "Sangliers".

Plusieurs appels à la prière organisés

Si l'espoir subsiste donc, quant à une prochaine éventuelle libération, les récentes inondations dans la province de Chiang Rai (dans le Nord du pays) avaient rendu la situation compliquée. Car le niveau de l'eau n'avait, jusqu'à samedi, cessé de monter dans la cavité, où les enfants âgés de 11 à 16 ans et leur entraîneur de 25 ans sont pris au piège, causant une raréfaction des poches d'air. Après plusieurs suspensions des opérations de plongée jeudi à cause d'un niveau d'eau trop important en dépit des pompes installées, les recherches aquatiques avaient repris vendredi, dans une eau trouble n'offrant aucune visibilité.


Plusieurs appels à la prière ont été organisés. Aussi, familles et anonymes se relayent devant la grotte depuis des jours pour prier et méditer. Des moines bouddhistes se joignent même à l'assemblée et un petit autel avec des offrandes a été installé sur un flanc de la montagne. Des équipes médicales sont aussi prêtes à toute éventualité, afin d'emmener les enfants vers l'hôpital dès le sauvetage effectué. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Thaïlande : le sauvetage des enfants piégés dans une grotte

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter