Faut-il montrer les images de la décapitation de James Foley ?

International
DirectLCI
HORREUR - La diffusion par les djihadistes de l'Etat islamique d'une vidéo revendiquant la décapitation du journaliste américain James Foley a terrifié le monde ce mercredi matin. Elle a aussi posé des questions aux médias. Des questions auxquelles metronews a apporté ses réponses.

Vous avez appris ce mercredi matin la mort du journaliste James Foley . Les djihadistes de l'Etat islamique ont revendiqué dans une vidéo avoir décapité le reporter de 40 ans porté disparu en Syrie depuis fin 2012. Evidemment, la Maison-Blanche a réagi. Evidemment, vous aussi, sur les réseaux sociaux : sur Twitter et sur notre groupe Facebook . Evidemment, vos commentaires posent une question : faut-il montrer ces images ou non ? La réponse de la rédaction est sans équivoque, unanime : non.

Faut-il montrer les images de la décapitation de James Foley ?

Il y a des arguments pour, nous ne le réfutons pas. Le fameux "droit à l'information", ces bien grands mots pour un grand flou. Certains diront aussi qu'il est facile de trouver cette vidéo par n'importe quel moteur de recherche. Ne serait-ce pas hypocrite d'en parler, de le dénoncer, sans le montrer ? Face à ces interrogations, nous avons estimé utile d'expliquer notre point de vue, point par point. 

La vidéo est-elle accessible si facilement ? Oui, à quiconque fait une recherche vidéo dans Google. A ceux qui voudront la voir, cette "information" est accessible et nous ne leur sommes pas indispensables. Certains sites ont choisi de montrer l'horreur. Il y a des arguments. A regarder les statistiques de recherche sur le sujet, celui de l'audience en est sans doute un de poids.

Pas pour nous. 

Parce qu'avant tout, il s'agit de respecter la dignité de la personne humaine. S'il est nécessaire de dire l'horreur, il n'est pas utile de la montrer. Notre métier exige, au nom du droit à l'information, de ne pas édulcorer les atrocités qui scarifient notre monde. Il n'est pour autant pas nécessaire d'en imposer les visions les plus atroces. Les mots suffisent. L'information est choquante. Nul besoin, au nom de je ne sais quelle sensation, de rechercher une vision traumatisante. 

Ajoutons que la vidéo est toujours, à cette heure, en cours d'authentification. Ce matériel est une forme de propagande des terroristes djihadistes et il convient de rester prudent.

Vous vous êtes exprimés nombreux sur notre message Facebook qui annonçait l'information, tôt ce matin. Etrangement, certains nous ont reproché la diffusion de cette vidéo. Les auteurs de ces commentaires ont eu la critique un peu rapide, c'est-à-dire sans lire l'article. Ils se seraient sinon rendu compte de cette évidence que nous partageons : si nous parlons bien entendu de cette "insoutenable vidéo" qui constitue l'information majeure de la journée, nous n'avons sans aucune ambiguïté jamais diffusé cette séquence. Sur aucun support. Et nous ne le ferons jamais. 

Merci pour votre attention. Merci pour votre fidélité.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter