Femme ivre abordée par des hommes à Los Angeles : et si c'était un fake ?

International

FÉMINISME - Depuis quelques jours, la vidéo d'une jeune femme complètement ivre dans les rues de Los Angeles fait le buzz. On y voit une jeune actrice, simulant l'ivresse, se faisant aborder par plusieurs hommes. Au lieu de l'aider, ils tentent tous de la ramener... chez eux. Mais, selon certains des hommes filmés par la caméra, tout a été mis en scène.

"On va aller autre part. Il y a un bus qui nous dépose juste en face de chez moi". Alors qu'elle titube dans les rues de Hollywood boulevard (Los Angeles), Jennifer, une jeune femme de 24 ans, est abordée par un homme. Si elle demande de l'aide pour prendre le bus, celui-ci semble avoir une tout autre idée dans la tête : profiter de son état pour la ramener chez lui. Et il n'est pas le seul. En tout, plus de quatre hommes tenteront la même chose.

Le tout a été mis en ligne par deux jeunes réalisateurs, Stephen Zhang et Seth Leach. La vidéo, publiée le 8 novembre dernier, a déjà atteint plus de 6 millions de vues sur YouTube. Elle a été reprise par de nombreux médias , s'indignant de la situation.

Des acteurs

Mais problème : de nombreux commentaires doutent de la sincérité du court-métrage . Les hommes ne sont en effet pas floutés sur le film. Et selon  plusieurs blogs américains , les réalisateurs auraient simplement demandé à des hommes croisés dans la rue de participer à un "film étudiant".

Sur son compte Facebook l'un d'entre eux a confirmé la mise en scène. "Toutes les personnes étaient des acteurs", écrit Mike Mokii Koshak, que l'on voit avec une casquette, proposer à la jeune femme d'aller chez lui "pour prendre plus de bières". "On m'a demandé de participer à un sketch", continue-t-il. Selon lui, le réalisateur, dans un message privé, rendu public depuis lui aurait même demandé le silence en lui promettant des "bières gratuites" et la "célébrité".

Dommage. Il y a un mois, la vidéo d'une jeune femme se promenant dans les rues de New York avait créé l'événement. On la voyait se faire aborder à de multiples reprises par des inconnus. En revanche, elle n'avait pas eu besoin de mise en scène pour faire passer son message.


Lire et commenter