Femmes et enfants esclaves : les terrifiants documents de Daech

Femmes et enfants esclaves : les terrifiants documents de Daech

DirectLCI
ABJECT - Cette semaine, l'ONU a authentifié l'existence d'une liste de prix fixés par l'Etat islamique pour la vente d'enfants esclaves. Un document qui fait froid dans le dos, mais qui n'est pas le seul de ce genre issu des rangs de l'organisation terroriste.

Une brochure fixant le prix d'enfants esclaves
C'est dans les rangs des combattants du groupe Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak que ce catalogue circulerait. Son existence avait déjà été évoquée en novembre 2014, mais n'a pu être confirmée que récemment par Zainab Bangura, comme le rapporte Bloomberg, ce mercredi 5 août. Cette dernière affirme que les filles sont "achetées et vendues comme des barils de pétrole". Parfois parfois acquises bon marché, elles sont revendues des milliers de dollars à leurs familles. Selon Zainab Bangura, les enfants capturés sont d’abord offerts à des chefs de l’Etat islamique avant d’être revendus à de riches acheteurs du Moyen-Orient.

Un catalogue affichant le prix de vente des femmes
Dans le même document découvert en fin d'année dernière et authentifié cette semaine, figure également le prix de vente des femmes Yézidis ou chrétiennes en tant qu'esclaves. Ainsi, il faut débourser l’équivalent de 34 euros pour obtenir une femme yézidi ou chrétienne âgée de 40 à 50 ans. Et si la femme a des yeux bleus et est belle, le tarif augmente...  Détail dans cette horreur, l'EI ajoute au tableau des prix une analyse de marché : "Le marché des femmes et des butins de guerre a connu une très nette baisse qui pourrait affecter défavorablement les revenus du groupe Etat Islamique", peut-on lire.

Un guide pour traiter une esclave sexuelle
Un document publié le 3 décembre 2014 par le "Département des prisonniers et des affaires de la femme" du groupe terroriste Daech, explique ce qu’il faut faire à une femme esclave sexuelle , dévoilait le Mail Online. Quelles circonstances justifient son ou combien coûte-t-elle ? : autant de détails choquants qui ont circulé par la suite sur les réseaux sociaux de l’organisation. Le document explique également les "règles politiques" à suivre pour se procurer une esclave. Celles-ci stipulent que ces femmes peuvent être emprisonnées et violées, sur une base quotidienne, par des militants qui les achètent comme esclaves. Autre détail : "les polythéistes, chrétiennes et juives sont autorisées à devenir esclaves."

A LIRE AUSSI >> Daech lance sa propre monnaie

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter