Ferguson : comment le policier qui a tué Michael Brown a été innocenté

Ferguson : comment le policier qui a tué Michael Brown a été innocenté

JUSTICE - Le policier qui a abattu le jeune Noir américain Michael Brown ne sera pas jugé par la justice du Missouri, a décidé le grand jury réuni pour l'occasion. Une décision qui suscite la colère des habitants de Ferguson, que metronews vous explique en 5 points.

La pilule est difficile à avaler pour tous les Américains convaincus que la mort du jeune Afro-américain Michael Brown, abattu par un policier blanc à Ferguson le 9 août dernier, est un crime raciste. Lundi, le grand jury du comté de Saint Louis en charge de cette affaire a estimé qu'il n'y avait pas lieu de poursuivre pour crime Darren Wilson, le policier impliqué, malgré de nombreuses zones d'ombre.

EN SAVOIR + >> VIDÉO - Le policier qui a tué Michael Brown ne sera pas poursuivi

60 témoins auditionnés, les conversations publiées
Ce grand jury a pourtant eu une plus grande latitude que de coutume dans ce genre d'affaires. Il a ainsi pu écouter d'autres témoignages que ceux présentés par le procureur du comté, 60 au total, dont celui de Darren Wilson – ce que le New York Times juge "rare" . Des éléments matériels et les conclusions de trois autopsies ont également été analysés. Pour apaiser les tensions, le détail des conversations a été rendu public ( consultable ici ), ce qui est là aussi très rare aux Etats-Unis.

Darren Wilson a plaidé la légitime défense
Pourtant, les témoignages diffèrent toujours sur le déroulement exact des faits. Pour sa défense, le policier a assuré qu'il a craint pour sa vie lorsque le jeune homme de 18 ans s'est précipité sur sa voiture, qui lui barrait alors la route. L'agent se serait fait frapper et griffer plusieurs fois, selon son propre témoignage, puis aurait tenté d'attraper Brown pour le faire entrer dans sa voiture avant de menacer de lui tirer dessus, d'après un autre témoin.

EN SAVOIR + >> EN PHOTOS - Scènes de guérilla urbaine à Ferguson

Des témoignages contradictoires
Le résumé du St Louis Post précise que Darren Wilson a par la suite tiré à deux reprises depuis le siège de son S.U.V. en direction de Brown, qui s'enfuyait, avant de le poursuivre. Le témoin le plus crédible – d'après le New York Times , par opposition à ceux qui ont rapporté des versions floues et changeantes – a raconté au grand jury qu'après s'être arrêté, Michael Brown a soudain foncé sur le policier avant d'être atteint de six balles. D'autres ont cru se souvenir que le jeune Afro-américain semblait renoncer et avait les mains en l'air au moment d'être abattu.

Un jury qui fait débat
Au moins quatre des douze membres du grand jury ont finalement estimé qu'ils ne disposaient pas de suffisamment d'éléments tangibles pour accuser le policier de crime, et ont voté pour un non-lieu. La composition du jury, trois citoyens Noirs et neufs Blancs tirés au sort, a fait débat. Mais le détail du vote restera secret, comme le veut la loi américaine.

EN SAVOIR + >> Les Etats-Unis sont sous le choc, de New York à Washington

En attendant le FBI et le Département de la justice
Fin de l'histoire ? Pas encore. Deux autres enquêtes – l'une du F.B.I., l'autre du Département américain de la justice – sont toujours en cours pour faire la lumière sur l'affaire, selon The Independent . Les tensions raciales provoquées par la mort de Michael Brown ne devraient donc pas retomber de sitôt.

EN SAVOIR + >> Christiane Taubira tweete sa révolte en citant Bob Marley

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

EN DIRECT - Tensions Israël/Palestine : la France appelle à "éviter les provocations"

Pour quelles raisons l’Elysée refuse de rendre publics les bulletins de salaire d’Emmanuel Macron ?

Qu’est-ce que le "Dôme de fer", qui a permis à Israël d’intercepter des dizaines de roquettes venus de Gaza ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.