Ferguson : Michael Brown a reçu six balles dont deux dans la tête selon l’autopsie

Ferguson : Michael Brown a reçu six balles dont deux dans la tête selon l’autopsie
International

ÉTATS-UNIS - Le “New York Times” a révélé lundi la nouvelle autopsie de l’adolescent noir tué par un tir policier à Ferguson : le jeune homme a été touché, de face, par deux balles dans la tête et quatre dans le bras droit, “qui ne semblent pas avoir été tirées à bout portant”. La nuit a encore été marquée par des violences dans la ville.

Tandis que les affrontements se poursuivent à Ferguson, l’enquête sur la mort de Michael Brown livre de nouveaux éléments. Neuf jours après que cet adolescent noir a été tué par un policier, le New York Times a révélé dans la nuit de dimanche le contenu d’une autopsie du corps de la victime, réalisée à la demande de sa famille par l’ancien médecin légiste en chef de New York, Michael Baden.

Selon les premières constatations, le jeune homme de 18 ans a été touché de face par six balles, dont quatre dans le bras droit et deux dans la tête, la dernière ayant été fatale. Il ressort surtout que les balles ne semblent pas avoir été tirées à bout portant car aucune trace de poudre n’était présente sur le corps”. Le quotidien américain souligne toutefois que “cette conclusion pourrait être modifiée si des résidus de poudre sont trouvés sur les vêtements de M. Brown, auxquels le Dr Baden n’avait pas accès”.

Regain de violences

Alors que la tension était retombée d’un cran en fin de semaine dernière, la nuit de dimanche, malgré le maintien d’un couvre-feu , a encore été marquée par des violences. Dans la soirée, les forces de l’ordre de cette ville du Missouri à majorité noire, dont la police est surtout blanche, ont une nouvelle fois eu recours aux gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Ceux-ci brandissaient pour certains des pancartes dénonçant les violences policières, tandis que d’autres provoquaient les forces anti-émeute et leur renvoyaient les capsules de gaz lacrymogène. Des photos publiées sur Twitter montrent des émeutiers brisant les vitres d’un restaurant McDonald’s. Des images qui contrastent avec l’hommage pacifique rendu à Michael Brown plus tôt dans la journée.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter