Fêtes nocturnes, sexe, alcool à gogo… les dérives de jeunes vacanciers à Majorque

Fêtes nocturnes, sexe, alcool à gogo… les dérives de jeunes vacanciers à Majorque

ESPAGNE - Une discothèque de l’île de Majorque va devoir fermer à la suite d’une scène de "fellation collective" diffusée sur les réseaux sociaux. Très prisée par des vacanciers étrangers, la station balnéaire de Magaluf symbolise tous les excès.

Le "Playhouse" va devoir fermer ses portes pendant un an, mais la débauche n’est pas encore prête de s’arrêter. Cette boîte de nuit de la station balnéaire de Magaluf, dépendant de la municipalité de Calvia, sur l’île de Majorque , a en effet été le théâtre d’une scène de "fellation collective" diffusée en juillet sur une vidéo via les réseaux sociaux.

La vidéo montrait les images d’une jeune femme blonde faisant des rapides fellations à 24 hommes, debout autour d’elle dans l’établissement. L’objectif pour cette demoiselle ? Gagner des cocktails gratuits. Une pratique pas si exceptionnelle à Magaluf. Elle a même un nom : "le mamading", qui signifie en argot espagnol "effectuer un acte sexuel".

Une destination "low cost" très prisée des vacanciers européens

La fermeture administrative du "Playhouse", par ailleurs condamnée à payer une amende de 55 000 euros, ne devrait pas dissuader les très nombreux étrangers à poursuivre leurs excès commis dans cette station balnéaire où le tourisme a augmenté de 60 % depuis quatre ans. Une destination particulièrement prisée par les vacanciers britanniques, allemands, scandinaves et russes.

Leur but ? Boire jusqu’à l’excès. Chaque jour, des centaines de litres de bière, de vin et de cocktails sont consommés dans les bars et en pleine rue. Dans l’un des bars de la petite station, il est possible de boire un cocktail d’un litre pour seulement 2,5 euros. Une destination "low cost" qui n’est pas du goût de tous.

Certaines villes balnéaires d'Espagne luttent en effet pour tenter de contrôler le "tourisme à bas prix" que des agences de voyages de différents pays d'Europe offrent aux jeunes avec des formules "tout compris", incluant la boisson à volonté. Une bataille difficile, tant Magaluf semble sans limite.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

Les 65-75 ans, avec comorbidités, "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Lire et commenter