Figure de la Cour suprême, la juge démocrate Ruth Bader Ginsburg hospitalisée pour une infection

Figure de la Cour suprême, la juge démocrate Ruth Bader Ginsburg hospitalisée pour une infection
International

HOSPITALISATION - Icône de l'opposition à Donald Trump, Ruth Bader Ginsburg est à l'hôpital pour une possible infection, a-t-on appris mardi 14 juillet. A 87 ans, la magistrate est la doyenne de la Cour Suprême américaine. Elle pourrait être remplacée par un juge nommé par le président américain, ancrant encore plus l'institution dans le camp conservateur.

Sa démission ou son décès pourrait bouleverser le paysage politique américain. La juge progressiste et doyenne de la Cour suprême américaine Ruth Bader Ginsburg a été de nouveau hospitalisée pour une possible infection, a-t-on appris ce mardi. La magistrate de 87 ans, surnommée "RBG", a été admise dans la matinée à l'hôpital Johns Hopkins de Baltimore après avoir souffert de fièvre et de tremblements la nuit précédente. 

Une nouvelle inquiétante pour le camp démocrate et la gauche américaine, qui en ont fait leur championne. Nommée à vie en 1993 par le président Bill Clinton, elle fait partie des neuf juges de la Cour Suprême, et la doyenne a affirmé à de nombreuses reprises qu'elle ne prendrait de retraite que si elle ne se sentait plus en mesure de gérer la charge de travail. Connue notamment pour son opposition à Donald Trump, elle serait certainement remplacée par des juges favorables au port d'arme et opposés à l'avortement, comme le président en a démontré l'intention.

Plusieurs hospitalisations ces dernières années

Ruth Bader Ginsburg a subi dans l'après-midi une endoscopie pour "nettoyer une endoprothèse placée en août 2019 sur la voie biliaire", a précisé la haute cour, soulignant qu'elle se reposait "confortablement" après l'intervention. "Elle restera à l'hôpital pendant quelques jours pour recevoir un traitement antibiotique par intraveineuse", a ajouté la Cour suprême dans un communiqué.

La juge, l'une des quatre progressistes de la Cour suprême, a été plusieurs fois hospitalisée ces dernières années, notamment pour une infection liée à l'obstruction par un calcul du canal cystique en mai dernier et pour subir une opération des nodules cancéreux au poumon en 2019. En 2018, cette femme fluette s'était fracturé des côtes lors d'une chute. Elle a également surmonté quatre cancers dans les années 1990. Mais ces séjours ne l'avaient pas empêché de travailler par téléconférence.

Brillante magistrate, elle est devenue malgré elle une icône des réseaux sociaux et des militants progressistes américains tant pour ses combats pour la cause des femmes, des minorités ou de l'environnement que pour son indépendance d'esprit. 

Interrogé mardi soir sur cette hospitalisation, Donald Trump lui a souhaité un prompt rétablissement. "J'espère qu'elle ira mieux, elle m'a en réalité donné quelques bonnes décisions", a-t-il dit.

La haute cour a veillé tard lundi soir pour traiter plusieurs recours de dernière minute déposés par les avocats d'un condamné à mort qui devait être exécuté par l'Etat fédéral, une première depuis 17 ans. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent