Accord de Paris, Covid... À peine investi, Biden signe de premiers décrets pour tourner la page Trump

Biden : des premières mesures symboliques

AU TRAVAIL - Pour remettre les États-Unis sur pieds, Joe Biden n'a pas de temps à perdre. Dès son arrivée à la Maison-Blanche, il a signé une série de décrets permettant notamment de répondre à la crise sanitaire et économique.

Au travail depuis le premier jour des résultats de l'élection américaine, Joe Biden s'est mis en action immédiatement. Il a signé une série de décrets dès le premier jour de sa présidence. Changement climatique, pandémie, crise économique, injustices raciales et sociales aux États-Unis "sont autant de crises qui nécessitent une action d'urgence", a déclaré préalablement son futur chef de cabinet, Ron Klain. "Le président élu Biden va agir, pas seulement pour réparer les dégâts les plus sérieux du gouvernement Trump, mais aussi pour permettre au pays d'avancer", a-t-il commenté, en citant notamment son intention de ré-engager les États-Unis dans l'accord de Paris sur le climat.

Toute l'info sur

Biden et Harris à la Maison Blanche

Le passage de premières mesures par décret - au total, 17 actions présidentielles  - évite au nouveau chef de l'État d'en passer par le Congrès et en particulier le Sénat, qui pourrait devoir se consacrer à la procédure de destitution de Donald Trump.

La crise sanitaire et économique, sa priorité absolue

Le pays approchant le seuil de 400.000 morts du Covid-19, qui semble se propager hors de contrôle avec bien au-delà du million de nouveaux cas constatés par semaine, le président élu compte accélérer l'immunisation des Américains en tablant sur des centres de vaccination de proximité, une coopération renforcée entre le pouvoir fédéral et les États et plus de campagnes de prévention. 

Fin décembre, il avait dénoncé les retards dans la distribution des vaccins anti-Covid aux États-Unis, alors que seuls 2,1 millions de personnes avaient été vaccinées sur les 20 millions escomptées. Il prendra également un décret rendant obligatoire le port du masque dans les locaux et espaces dépendant de l'État fédéral, ainsi que lors des déplacements entre États.

Lire aussi

Pour tenter de remettre sur pied l'économie du pays, durement touchée par la crise sanitaire avec la perte de 10 millions d'emplois, le 46e président américain a dévoilé cette semaine un nouveau plan de 1.900 milliards de dollars. Il sera suivi dans les prochaines semaines d'un plan d'investissement pour relancer l'économie, prévoyant notamment des chèques aux familles, des fonds pour rouvrir les écoles, pour accélérer tests et vaccins, des liquidités pour les petites entreprises, ou encore une aide alimentaire renforcée. 

Joe Biden compte aussi prolonger le moratoire sur les expulsions et les saisies immobilières, lié à la pandémie. Il reviendra aussi sur une série de mesures de dérégulation prises par l'administration sortante en matière de normes environnementales, et révoquera l'autorisation donnée par Donald Trump au projet controversé d'oléoduc Keystone XL, entre les États-Unis et le Canada.

En vidéo

VIDÉO LCI PLAY - Le portrait de Joe Biden

Autre mesure figurant parmi la douzaine de décrets annoncés, la levée de l'interdiction d'entrée sur le territoire américain visant les ressortissants de plusieurs pays, principalement à majorité musulmane, promulguée quelques jours seulement après la prise de fonctions de Donald Trump, en janvier 2017.

Le démocrate a sign" par ailleurs une "proclamation" pour suspendre les travaux de construction d'un mur à la frontière avec le Mexique et son financement grâce au budget du Pentagone, qui ont suscité d'âpres batailles politiques et judiciaires ces quatre dernières années. Il transmettra en parallèle un projet de loi sur l'immigration au Congrès  et offrira notamment aux 700.000 jeunes arrivés clandestinement aux États-Unis lorsqu'ils étaient enfants - les Dreamers- et aux autres immigrés en situation irrégulière une possibilité de naturalisation à terme et sous conditions.

Le projet de réforme prévoit aussi des fonds supplémentaires pour renforcer la surveillance et les contrôles aux frontières et un plan d'assistance au Salvador, au Guatemala et au Honduras, les pays d'origine de la plupart des migrants, de quatre milliards de dollars sur quatre ans. 

Les inégalités raciales également au programme

Quatrième front : la lutte contre les inégalités raciales. Joe Biden signera un décret pour ordonner aux agences fédérales d'évaluer les inégalités dans leurs programmes et politiques, a précisé Susan Rice, future directrice du Conseil de politique intérieure et pour réinstaurer les formations à la diversité annulées par son prédécesseur.

Ces mesures ne sont qu'une première salve et seront suivies d'autres décrets et proclamations dans les jours à venir, ont précisé les conseillers.

Découvrez le podcast Far-West

Écoutez le podcast sur votre plateforme d’écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST

Sur SPOTIFY

Sur DEEZER

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 23.996 ces dernières 24 heures, en hausse de 7% sur une semaine

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Alexeï Navalny envoyé en colonie pénitentiaire : "Personne n'en sort indemne"

Dr Gérald Kierzek : "Il n'y a aucune démonstration scientifique qu'un confinement intermittent a une efficacité"

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Lire et commenter