Super Bowl : Michael Bloomberg contre Donald Trump, le match dans le match

L'Amérique à l'heure du SuperBowl
International

ELECTIONS AMÉRICAINES - Donald Trump et Michael Bloomberg s'offrent tous deux un spot publicitaire durant la finale du Super Bowl dimanche 2 février. Du jamais vu au cours de l'histoire présidentielle américaine.

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

Les Kansas City Chiefs face aux San Francisco 49ers : c'est l'affiche de la finale du Super Bowl, qui se déroule dimanche soir. Mais le sacro-saint rendez-vous des amateurs de football américain sera le théâtre d'un match dans le match. Celui opposant Donald Trump et Michael Bloomberg, les deux hommes politiques s'affrontant par spots publicitaires interposés en vue de l'élection présidentielle. Du jamais vu.

Jamais dans l'histoire américaine un homme politique n'avait en effet utilisé cet événement pour communiquer à neuf mois du scrutin présidentiel. Et encore moins deux. Il faut dire que le prix à payer n'est pas à la hauteur de toutes les bourses : la pub ordinaire, de 30 secondes, dont la campagne Trump a acheté deux unités, se négocie jusqu'à 5,6 millions de dollars cette année. Un record que seuls ces deux candidats peuvent s'offrir. Le président américain dispose en effet d'une cagnotte de campagne de plus de 100 millions de dollars. Michael Bloomberg, lui, pioche dans ses milliards, étant devenu le onzième homme le plus riche du monde grâce à la fortune amassée dans les affaires. Selon les derniers sondages, il tourne aux alentours de 8% d'intentions de vote à la primaire démocrate dans les sondages nationaux.

Lire aussi

Un spot célébrant son action contre les armes pour Bloomberg

Si la facture est salée pour s'offrir quelques secondes de promotion, c'est qu'avec environ 100 millions de téléspectateurs américains attendus devant leur écran, le Super Bowl offre une exposition unique aux annonceurs. Ces derniers auront dépensé, au total, plus de 400 millions de dollars pour en être. 

Pour tenter de limiter les effets collatéraux des pubs de Donald Trump et de Michael Bloomberg sur les autres annonceurs, Fox les a isolées et les diffusera chacune lors d'une pause qui ne comprendra pas d'autre publicité, hormis pour des programmes de la chaîne. Pour autant, 63% des Américains estiment que diffuser une publicité politique lors du Super Bowl est "inadéquat", selon un sondage publié jeudi par Morning Consult pour le Wall Street Journal

Beaucoup s'attendaient à des spots au ton acerbe, notamment de la part de la campagne Bloomberg, dont le principal objectif reste de contrecarrer Donald Trump. Mais plutôt que de s'en prendre au président républicain, l'ancien maire de New York a choisi le contre-pied, avec un spot célébrant son action contre les armes et mettant en scène la mère d'un jeune homme tué par balles. La campagne Trump a choisi, elle aussi, d'éviter les attaques, dont elle est pourtant friande ordinairement, et préféré un spot résolument positif, axé sur les réussites du président depuis son entrée en fonction.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

EN DIRECT - Covid-19 : Jean Castex réunira mercredi ses ministres à Matignon

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent