Donald Trump aurait perdu plus d'un milliard de dollars en une décennie

trump 10
International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

ETATS UNIS - Sur la base de documents fiscaux, le New York Times a révélé lundi que les finances du président étaient dans le rouge. "Fake News", a répondu ce mardi le principal intéressé.

Circulez, il n’y a rien à voir ? Comme à son habitude, Donald Trump a botté en touche ce mercredi après de nouvelles révélations sur son patrimoine. "C'était la pratique courante", a balayé le président après un article du New York Times affirmant qu'il avait perdu plus d'un milliard de dollars entre 1985 et 1994.

"Ces informations très anciennes et très inexactes ne sont qu'une attaque des Fake News", a tweeté le président américain au lendemain de la publication de cet article qui s'appuie sur des documents fiscaux. Selon l'enquête du prestigieux journal, la santé financière du magnat de l'immobilier et de ses sociétés était en effet à l'époque catastrophique. 

Voir aussi

Le quotidien note ainsi que Donald Trump a perdu tellement d'argent qu'il a été en mesure d'éviter de payer tout impôt sur le revenu pendant huit de ces dix années passées au crible. Le journal a toutefois précisé ne pas savoir si le fisc américain a, à l'issue d'un audit de ces déclarations, procédé à un redressement.

Montant total de 1,17 milliard de dollars

En 1985, le magnat a par exemple déclaré avoir perdu 46,1 millions de dollars, notamment avec ses casinos et hôtels. Ses différentes affaires ont continué à lui faire perdre de l'argent chaque année pour un montant total de 1,17 milliard de dollars au cours de cette décennie, écrit le quotidien. Le NYT rapporte ne pas avoir obtenu les déclarations d'impôts auprès de Donald Trump mais les avoir consultées grâce à une personne y ayant accès sur le plan juridique.

En vidéo

Donald Trump déstabilise les marchés commerciaux

En réponse, Donald Trump affirme que les promoteurs immobiliers avaient tous recours, dans les années 1980 et 1990, à la pratique consistant à déprécier autant que possible leurs actifs afin de faire apparaître des pertes et de ne pas payer d'impôts. Pas sûr que cela suffise à convaincre le quotidien d’arrêter ses enquêtes : en octobre, le journal s'était déjà intéressé à la situation financière de Donald Trump qui aurait reçu plus de 400 millions de dollars de ses parents, en partie grâce à des manœuvres d'évasion fiscale.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter