Français disparu en Afrique du Sud : "La dernière fois qu'on s'est parlé, il n'avait pas de souci particulier"

Français disparu en Afrique du Sud : "La dernière fois qu'on s'est parlé, il n'avait pas de souci particulier"
International

TÉMOIGNAGE - Cinq jours après la disparition en Afrique du Sud de David Bellet-Brissaud, où il devait disputer un triathlon, aucun indice n'a pour le moment été trouvé par les autorités locales. Joint par LCI, son fils, Anthony, revient sur leur dernier échange mais aussi sur le caractère de son père, le décrivant comme "sympathique" et "altruiste".

Cela fait désormais cinq jours que David Bellet-Brissaud, venu disputer un triathlon "Ironman" en Afrique du Sud, à Port Elizabeth, n'a plus donné de signe de vie. Selon les images captées par les caméras de vidéo-surveillance de son hôtel, où il séjournait avec sa femme, ce Français de 48 ans aurait quitté l'établissement et fait quelques pas dans la rue dans la nuit du 12 au 13 avril dernier, avant que les caméras ne perdent sa trace. Si les forces de police sud-africaines ont lancé des recherches pour retrouver cet homme habitant au Gabon, aucun indice pouvant aider à le localiser n'a pour le moment été trouvé.

Contacté par LCI, Anthony, son fils de 18 ans, est revenu sur les dernières avancées de l'enquête. "Ma mère ainsi que le frère et la sœur de mon père ont procédé (ndlr : mardi) à une recherche au sein d'une forêt avec les autorités locales. Mais ils n'ont pour l'instant rien trouvé pouvant nous rapprocher de la localisation de mon père" indique-t-il avant de revenir sur la dernière fois qu'il s'est entretenu avec lui : "C'était jeudi dernier. Il n'avait pas de souci particulier et avait l'air en forme."

Lire aussi

Mon père est extrêmement porté sur la famille.- Anthony, fils de David Bellet-Brissaud. disparu en Afrique du Sud.

Pour Anthony, le caractère de son père ne laisse en aucun cas penser qu'il aurait voulu fuir du jour au lendemain, avec une volonté de repartir de zéro sans donner de nouvelles à sa famille : "Mon père est quelqu'un que je qualifierai de sympathique. Il est très gentil et adore rigoler. Il est altruiste, pense beaucoup aux autres et aime servir du mieux qu'il peut son entourage. Mais par-dessus tout, il est extrêmement porté sur la famille." Selon lui, il est possible qu'il se soit "perdu dans la ville" sans que personne ne s'en soit aperçu. Une hypothèse toutefois peu probable, qui laisse place notamment à la thèse d'un enlèvement. Une thèse qui reste dans un coin de la tête du jeune homme : "L'enlèvement est également une hypothèse plausible mais si c'est le cas, on se demande pourquoi les ravisseurs ne se manifestent pas." 

Quelques jours auparavant, la sœur du disparu, Vanessa Perret Bellet-Brissaud, décrivait David Bellet-Brissaud comme un "homme ordinaire". "Ce n'est pas une personne ayant des ennemis, il travaille dans la même entreprise depuis 15 ans (ndlr : la Société exploitation entreprise forestière (SEEF)" a-t-elle précisé lors d'une conférence de presse avant d'ajouter : "C'est quelqu'un qui ne boit pas, il est réglé comme une horloge, très sportif. Il se préparait au triathlon." Selon sa femme, David Bellet-Brissaud était "enthousiaste mais aussi stressé" par cette course.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent