Frappes en Syrie : Hollande annonce la destruction d'un camp de Daech

Frappes en Syrie : Hollande annonce la destruction d'un camp de Daech

DirectLCI
SYRIE - L'Elysée a annoncé dimanche matin dans un communiqué que les premières frappes de l'aviation française sur le territoire syrien avaient eu lieu dans la nuit. Elles ont touché un camp d'entraînement de l'organisation djihadiste, a précisé François Hollande depuis New York.

L'intervention était attendue, après les vols de reconnaissance lancés par Paris début septembre. "La France a frappé en Syrie", a indiqué l'Elysée dans un communiqué dimanche matin. "Nous l’avons fait sur la base de renseignements collectés au cours des opérations aériennes engagées depuis plus de deux semaines, dans le respect de notre autonomie d’action, en coordination avec nos partenaires de la coalition".

Ces frappes ont touché un camp d'entraînement de Daech à Deir Ezzor, dans l'est du pays, a précisé un peu plus tard le président de la République François Hollande depuis New York, où se tient une assemblée générale de l'ONU. "Nos forces ont atteint leurs objectifs, le camp a été en totalité détruit", a dit le chef de l'Etat, ajoutant que 6 avions dont 5 Rafale avaient été utilisés, et assurant qu'il n'y avait pas eu de pertes civiles. "D'autres frappes pourront avoir lieu si nécessaire", a-t-il prévenu.

"Nous frapperons chaque fois que notre sécurité nationale sera en jeu"

"Notre pays confirme ainsi son engagement résolu à lutter contre la menace terroriste que constitue Daech. Nous frapperons à chaque fois que notre sécurité nationale sera en jeu", a précisé le texte de la présidence de la République.

François Hollande avait ouvert la voie à des frappes françaises en Syrie contre le groupe Etat islamique le 7 septembre, tout en excluant une intervention terrestre. A l'occasion d'un débat sans vote à l'Assemblée nationale le 15 septembre portant sur l'intervention militaire française en Syrie, le Premier ministre Manuel Valls avait rappelé dans son allocution que "le chaos règne en Syrie", avant de confirmer la position affichée par le chef de l'Etat  : la France n'interviendra pas au sol contre Daech, comme le réclament certains responsables politiques en France.

EN SAVOIR +
>>
Syrie : des frappes françaises dans les prochaines semaines
>> Intervention française en Syrie : qui est pour, qui est contre ? >> Syrie : une majorité de Français pour une intervention au sol

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter