Frayeur à l'aéroport de Bruxelles après deux fausses alertes, le parquet ouvre une enquête

International

FAUSSES ALERTES - D'abord jugées sérieuses par la justice belge, deux alertes à la bombe ont été finalement levées ce mercredi soir. Deux avions devant atterrir à l'aéroport de Zaventem avaient été suspectés de transporter des bombes.

Deux alertes "à la bombe" avaient été signalées à bord de deux avions, qui ont atterri à l'aéroport de Bruxelles Zaventem ce mercredi soir. Des alertes, annoncées par plusieurs médias belges en début de soirée, qui se sont par la suite se sont révélées fausses. Le parquet fédéral belge a ouvert une enquête, rapporte rtl.be .

Le premier avion, en provenance d’Oslo (Norvège), a atterri sans encombre à 19h19 et le second, en provenance de Stockholm (Suède), à 19h37, selon les informations du quotidien belge Le Soir

Plan catastrophe levé

Le parquet fédéral belge avait d'abord jugé la menace "sérieuse", et le plan catastrophe avait été aussitôt enclenché. Mais une heure plus tard, les autorités ont levé l'alerte.  "Il n’y a pas de raisons de paniquer", a déclaré le cabinet du ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA).

Plusieurs médias, dont la chaîne de télévision flamande VRT, avaient évoqué le fait que deux avions qui devaient atterrir à Bruxelles pouvaient transporter des bombes. Le 22 mars dernier, l'aéroport de Bruxelles-Zaventem et la station de métro Maelbeek avaient été frappés par des attentats-suicides, revendiqués par Daech, qui ont fait 32 morts. 

A LIRE AUSSI
>>
Attentats de Bruxelles : l'aéroport épinglé dans un rapprt d'enquête 
>>
Attentats de Bruxelles : le 8e suspect avait accès aux avions de l'aéroport de Zaventem

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter