Frégates Mistral : la France va rembourser la Russie

Frégates Mistral : la France va rembourser la Russie

REMBOURSEMENT - Paris et Moscou auraient trouvé un accord sur le montant de l'indemnité alloué à la Russie en compensation des frégates commandées par cette dernière mais bloquées au port de Saint-Nazaire.

Les frégates Mistral ont un prix : 1,16 milliard d'euros. C'est ce que va coûter à la France l'immobilisation des deux navires commandées par la Russie mais immobilisées depuis l'automne 2014. Jeudi soir, après huit mois de négociations, un haut responsable russe a annoncé que Paris et Moscou étaient parvenus à un accord sur le montant de l'indemnisation.

Un contrat rompu à cause du conflit russo-ukrainien

"Les négociations sont déjà entièrement achevées, tout a déjà été décidé – et les délais, et la somme", a ainsi déclaré Vladimir Kojine, le conseiller pour la coopération militaire et technique du président russe, selon l'agence de presse russe RIA Novosti. "J'espère que d'ici peu nous signerons l'accord sur la résiliation du contrat et la somme que la France devra nous rembourser y sera mentionnée", a-t-il encore ajouté.

La France et la Russie avaient conclu en juin 2011 sous la présidence de Nicolas Sarkozy le contrat, évalué à près de 1,2 milliard d'euros, portant sur la livraison de deux porte-hélicoptères de classe Mistral à Moscou. Mais fin novembre 2014, François Hollande, invoquant le rôle de la Russie dans le conflit qui ravage l'est de l'Ukraine, avait annoncé le report "jusqu'à nouvel ordre de ces deux navires".

Entre 2,5 et 5 millions d'euros de frais d'entretien par mois

Si, d'après le quotidien russe Kommersant, l'indemnisation accordée par la France doit atteindre 1,16 milliard d'euros, le coût réel de cette affaire promet d'être plus élevé pour les finances publiques. Car depuis que la livraison des frégates a été mise entre parenthèses, c'est bien l'Etat français qui paye les coûts d'entretien, qui atteignent, selon les sources, entre 2,5 et 5 millions d'euros par mois, entre les équipes de sécurité à mobiliser, les factures d'électricité, de carburant, etc. Reste maintenant à répondre à une question : que vont devenir le Vladivostok et le Sébastopol ?

A LIRE AUSSI
>>
Pas de navires Mistral pour la Russie : que risque la France ?
>>
A vendre sur Le Bon Coin : les deux frégates Mistral destinées à la Russie

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Le permis à points est-il sans effet sur la mortalité routière ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

Femme de ménage, j’ai plusieurs employeurs, lequel me versera l'aide de 100 euros ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.