Frégates Mistral : l'Egypte a acheté les navires non livrés à la Russie

International

ÉCONOMIES - Le gouvernement égyptien a signé le protocole d'achat des deux navires Mistral que la France avait refusé de vendre à la Russie, a annoncé l'entourage de Manuel Valls samedi 10 octobre.

L'entourage de Manuel Valls l'a assuré à l'AFP, ce samedi 10 octobre. Les deux navires Mistral que la France avait refusé de vendre à la Russie ont été achetés par l'Egypte. Le protocole d'achat a été signé dans la journée, ont révélé les proches du Premier ministre.

Une affaire vieille de presque un an

Voilà une bonne chose de faite pour le gouvernement français, qui traînait ce boulet depuis le mois de novembre 2014. A l'époque, François Hollande avait décidé de suspendre la vente des Mistral au Kremlin, en raison du rôle joué par la Russie dans le conflit qui l'opposait à l'Ukraine dans la partie est du pays. Ce qui avait remis en cause un accord conclu en juin 2011, signé par Nicolas Sarkozy.

Fort heureusement, la France avait un plan B. Et qu'importe si l'Egypte a assez peu d'intérêt à acheter des bâtiments spécialement équipés pour supporter le grand froid (les Mistral disposent de ponts chauffants, ndlr), l'essentiel était de résorber le gouffre financier que supposait l'entretien de ces navires (cinq millions d'euros par mois).

Une opération blanche pour la France ?

En septembre dernier, l'entourage du ministère de la Défense, après une rencontre entre François Hollande et le général Sissi, le chef d'Etat égyptien, avait indiqué que le contrat s'élèverait à 950 millions d'euros. Assez pour rembourser la France ou presque, si on écoute le gouvernement qui, au moment où il négociait avec la Russie, assurait que le coût total pour la France n'excéderait pas 1,2 milliard d'euros.

Mais, si l'on en juge par d'autres sources, le Canard enchaîné en particulier, la douloureuse pourrait être plus salée. Le palmipède du 12 août 2015 avait évoqué une perte supérieure à 2 milliards d'euros.

EN SAVOIR + >> Frégates Mistral : ce sera bien plus qu'1,2 milliard d'euros

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter