Fukushima : mort suspecte d'un ouvrier ce week-end

Fukushima : mort suspecte d'un ouvrier ce week-end
International

JAPON – Un employé de la centrale nucléaire de Fukushima, dévastée par un tsunami en 2011, est décédé brutalement samedi après avoir travaillé sur le site.

La radioactivité de la centrale nucléaire de Fukushima est-elle responsable de ce décès ? Tepco, la compagnie qui exploite le site, a annoncé lundi soir la mort suspecte d'un ouvrier samedi, quelques heures seulement après qu’il avait œuvré sur le site. "Revenu au bureau, il a dit se sentir mal et a été conduit d'urgence à l'hôpital, où son décès a été confirmé en début d'après-midi", explique l'entreprise dans un communiqué.

Âgé d'une trentaine d'années, il participait comme quelque 7000 autres personnes à la réparation des dégâts causés par le tsunami de mars 2011. Il travaillait notamment à la construction d'un "mur de glace" , destiné à isoler les réacteurs détruits et l'eau contaminée qui se trouve encore à l'intérieur. Les causes de sa mort sont encore inconnues, mais Tepco assure être "en train d'examiner si la cause de la mort est liée ou non à la tâche effectuée".

Troisième décès depuis le début des travaux

Il s'agit du troisième décès constaté sur le site de Fukushima depuis le début des travaux. Un premier accident mortel s'était produit en mars 2014, quand un ouvrier avait été enseveli sous des sédiments lors de travaux d'excavation, et un deuxième avait eu lieu en janvier dernier, quand un travailleur était tombé du haut d'un réservoir de stockage d'eau. Mais aucune de ces morts n'est directement liée à la radioactivité, encore importante dans certains endroits du site.

EN SAVOIR +
>>
Un robot filme l'intérieur de Fukushima, où un humain ne survivrait pas une heure
>>
Fukushima en 10 chiffres

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent