Funérailles du président Essebsi à Tunis : l'hommage d'Emmanuel Macron

International

OBSÈQUES - Plusieurs chefs d'Etat, dont Emmanuel Macron, étaient présents lors des obsèques nationales de Béji Caïd Essebsi à Tunis ce samedi. Le président de le République a prononcé un discours et a rendu hommage à "un très grand président".

Samedi matin à Tunis, Emmanuel Macron était présent aux obsèques de son homologue tunisien Béji Caïd Essebsi, décédé jeudi à l'âge de 92 ans. Le chef de l'Etat, en congés au fort de Brégançon, a fait le déplacement dans la capitale tunisienne pour saluer la mémoire d'"un dirigeant courageux" et un "ami" de la France. Compagnon de route de Bourguiba, Béji Caïd Essebsi était devenu le premier président élu de Tunisie, en 2014.

Lire aussi

Ses funérailles ont été retransmises en direct et ont réuni les proches du président défunt, des hauts responsables tunisiens, plusieurs chefs d'Etat étrangers et des représentants de nombreux pays. Les présidents maltais et portugais, l'émir du Qatar, le roi d'Espagne, le prince Moulay Rachid du Maroc étaient notamment présents.

Il a fait partie de ceux qui ont tenu avec courage pour une Tunisie éclairée- Emmanuel Macron, président de la République Française

"Je veux vous dire ici l'affection toute particulière, qui était la mienne à son égard", a déclaré Emmanuel Macron lors de son discours. "Dans des temps difficiles où l'obscurantisme menaçait (...) il a fait partie de ceux qui ont tenu avec courage pour une Tunisie éclairée, ouverte, tolérante, attachée aux valeurs universelles", a poursuivi le chef de l'Etat. Emmanuel Macron a également rappelé "toute l'amitié, l'affection et le respect du peuple français pour le peuple tunisien". (voir l'intégralité de son discours dans la vidéo en tête de cet article)

Un hommage national

Dès le matin, la foule s'est massée le long du trajet que devait emprunter le cortège funéraire, une vingtaine de kilomètres entre le palais présidentiel de Carthage et le cimetière du Djellaz dans le sud de Tunis. Il étaient des milliers dans les rues. "Le président Béji Caïd Essebsi appartient au peuple et chaque Tunisien a le droit d’assister à ses funérailles", a écrit son fils Hafedh, sur Facebook.

Mohamed Ennaceur, qui a prêté serment quelques heures après le décès du chef de l'Etat, est chargé d'assurer la présidence par intérim pour 90 jours maximum. L'instance supérieure indépendante chargée d'organiser des élections (Isie) a annoncé une élection présidentielle anticipée "probable" dès le 15 septembre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter