Fusillade à Annapolis : ce que l’on sait de l’attaque qui a ciblé le "Capital Gazette"

DirectLCI
ÉTATS-UNIS - Jeudi en début d’après-midi (heure locale), un tireur s’est introduit dans un bâtiment d’Annapolis (Maryland) et a ouvert le feu à plusieurs reprises dans les locaux du journal local "Capital Gazette". Au moins cinq personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées. Le suspect a été arrêté. La piste terroriste semble écartée.

Les Etats-Unis ont connu une nouvelle fusillade de masse, jeudi, à Annapolis (Maryland), lorsqu'un homme a tiré sur les membres d'un journal local, le Capital Gazette. Les enquêteurs parlent d'une "attaque ciblée" contre le média : le tireur aurait voulu se venger d'un article publié sur lui il y a quelques années. La piste terroriste est donc écartée. Au moins cinq personnes ont trouvé la mort.

Les circonstances de la fusillade

Vers 14h40, heure locale, (20h40 à Paris), un homme a ouvert le feu dans un bâtiment d’Annapolis (Maryland), à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Washington. Le tireur a tiré à travers les locaux du journal Capital Gazette, comme l’a signalé un stagiaire sur Twitter. 

Des journalistes présents ont expliqué s’être cachés sous leur bureau au moment des tirs et avoir entendu l’homme recharger son arme. La police du comté d’Anne Arundel a indiqué être arrivée sur place soixante secondes après avoir reçu l’appel. L’homme a été rapidement encerclé et arrêté. Le SWAT (l'unité d'élite de la police), la police fédérale et l’ATF (Autorité en charge du contrôle des armes) ont été appelés sur place pour vider et sécuriser le bâtiment, qui comprend d’autres bureaux de société et un cabinet médical. La zone a été dégagée et vers 17h30 (23h30 à Paris), une partie des forces de l’ordre a été démobilisée. Des services de sécurité antiterroriste ont été mis en place auprès des principaux médias de New York.

Qu'est-ce que le "Capital Gazette" ?

Le Capital Gazette est un journal local d'Annapolis qui couvre les informations du comté d'Anne Arundel et des environs. Propriété du Baltimore Sun, il s'agit d'un quotidien du soir en semaine et du matin le week-end.

Le tireur est un habitant du Maryland

Si l’homme a été arrêté, la police n’a pas donné de détails sur son profil. Selon la presse américaine, il s'agirait de Jarrod Ramos, habitant du Maryland de 38 ans. Il aurait apparemment agi seul, pour des motifs de vengeance contre le journal. La piste terroriste semble pour l'instant écartée.


 Il refuserait de décliner son identité et n’aurait aucun papier sur lui. Il se serait également mutilé les doigts, pour empêcher que l'on lise ses empreintes digitales. La police a confirmé qu’il possédait un fusil. L'un des témoins avait indiqué l'avoir entendu recharger son arme dans la rédaction. Les enquêteurs auraient trouvé sur lui de fausses grenades, avance WJZ-TV. 

Le bilan

La police du comté d’Anne Arundel a confirmé le bilan d’au moins cinq morts et de nombreux blessés, dont certains dans un état grave qui ont été orientés vers des services de traumatologie. Mais aucune information n'a été donnée sur le profil des victimes. On ignore s'ils étaient tous membres de la rédaction ou travaillaient dans les autres bureaux. Phil Davis, journaliste police-justice au Capital Gazette et présent durant la fusillade, a évoqué "une zone de guerre" en parlant de l'état de la rédaction.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter