Fusillade à Las Vegas – "J’avais un petit peu de matériel pour le soigner" : Antoine a accueilli un blessé dans sa chambre d’hôtel

SOLIDARITÉ- Présent à proximité du lieu de la fusillade dimanche soir, Antoine, un Breton de 33 ans, a été témoin de la panique dans les rues de Las Vegas et a recueilli dans sa chambre un homme touché par l'une des balles du tueur. Il a raconté sa soirée sur France Bleu.

Antoine Le Soz revenait tranquillement d’un repas pris avec ses amis sur le Strip, l’artère principale de Las Vegas, quand les premières détonations ont retenti dimanche soir. "On a entendu des rafales. Au début, je pensais que c’était un feu d’artifice, et puis on a vu du monde qui courait à contre sens de nous", témoigne sur France Bleu ce Breton de 33 ans. Coureur à pied, il venait de remporter dans sa catégorie un peu plus tôt une course par étapes en autonomie, le Grand to Grand Ultra. 


"J’étais à 100 mètres du concert. De ma chambre, je voyais le Mandala Bay (hôtel où était posté le tireur, ndlr)", détaille-t-il à nos confrères. "Les gens affluaient vers moi, ils étaient vraiment apeurés". Parmi cette foule qui court "dans tous les sens", alors que les rafales continuent de claquer, certains ont besoin d’aide. Antoine accueille alors trois Américains et un Anglais dans sa chambre. L’un d’eux a son short maculé de sang.

Je suis passé à côté d’un truc horribleAntoine Le Soz

"La balle a effleuré sa cuisse", explique-t-il. "J’avais un petit peu de matériel pour le soigner, pour éponger son sang. Ce n’était pas grand-chose, (…) il a eu de la chance, je pense". Incapable de se rendre compte de l’horreur qui se déroule à quelques mètres de là, Antoine doit suivre les instructions des forces de l’ordre, et attendre. "Jusqu’à une heure, une heure et demi (la fusillade a débuté peu après 22 heures, ndlr), il était interdit de bouger. Tout était bouclé. Les gens étaient soit dans la rue, derrière un périmètre de sécurité, soit dans leur hôtel".


De retour en France, Antoine réalise avoir eu de la chance dimanche soir : "Après coup, je me dis que je suis passé à côté d’un truc horrible".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fusillade à Las Vegas

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter