Fusillade dans le Colorado : "Ça suffit", lance Obama

Fusillade dans le Colorado : "Ça suffit", lance Obama

International
DirectLCI
ETATS-UNIS - Le président américain a de nouveau appelé à un meilleur contrôle des ventes d'armes après la tuerie dans un planning familial du Colorado, ce vendredi. Les candidats démocrates à la Maison Blanche se sont contentés d'un soutien aux victimes, et les prétendants républicains ne se sont pas encore exprimés sur le sujet.

Un nouveau drame lié aux armes à feu, et un nouvel appel du président américain à mieux encadrer leur vente. Barack Obama a une nouvelle fois dénoncé, samedi 28 novembre, la facilité avec laquelle on pouvait se procurer des armes à feu aux Etats-Unis. Des propos qui interviennent après une énième fusillade la veille dans un centre de planning familial du Colorado lors de laquelle le tireur, arrêté vendredi après plus de cinq heures d'échanges de tirs, a tué trois personnes et en a blessé neuf autres.

"Aux côtés de Planned Parenthood"

"Nous devons faire quelque chose à propos de la facilité d'accès aux armes de guerre dans nos rues pour des personnes qui n'ont rien à faire avec. (...) Ça suffit", a fustigé Barack Obama dans un communiqué, précisant que l'auteur des tirs ayant tué notamment un policier à Colorado Springs possédait "une arme d'assaut et avait pris des otages".

"Ce n'est pas normal. Il ne faut pas que cela devienne normal", a tonné le président des Etats-Unis, qui réagit systématiquement lors de fusillades meurtrières dans son pays en réclamant un meilleur contrôle des armes à feu, notamment les plus puissantes, appelant le Congrès – contrôlé par le parti républicain – à légiférer sur la question.

EN SAVOIR + >> Etats-Unis : une fusillade fait trois morts près d'un centre de planning familial du Colorado

Les démocrates au soutien, les républicains silencieux

Des candidats démocrates à la présidentielle américaine se sont eux aussi émus de la tragédie. "Aujourd'hui et chaque jour, nous nous soutenons Planned Parenthood (le nom du planning famililal aux Etats-Unis, Ndlr)", a dit sur Twitter Hillary Clinton , sans toutefois relayer cet appel à un meilleur contrôle des armes à feu dans le pays. La favorite pour l'investiture du parti en a pourtant fait la pierre angulaire de ses propositions. "Il est temps que le pays entier tienne tête à la NRA", le principal lobby des armes, avait-elle lancé aux 16 millions de téléspectateurs du débat de Las Vegas. 

Son rival Bernie Sanders a réagi sur le même registre. "Nous soutenons fièrement le planning familial de Colorado Springs et les personnels des forces de l'ordre qui se sont battus pour le protéger", a-t-il écrit sur Twitter.

En revanche, aucun des 14 candidats républicains à la Maison Blanche ne s'est exprimé sur le sujet, comme le relève samedi le site d'information américain Politico . Lors de la dernière fusillade d'importance dans le pays, le 1er octobre, lorsqu'un homme de 26 ans a tué neuf personnes avant de se suicider dans une université de l'Oregon (nord-ouest), plusieurs candidats Républicains avaient exprimé leurs condoléances, mais aucun ne s'était prononcé pour un contrôle plus strict des ventes d'armes. Bien au contraire.

EN SAVOIR +
>> Tuerie après tuerie, les Républicains ne bougent pas : "Touche pas à mon flingue !"
>> Donald Trump conseille aux Américains de porter des armes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter