Fusillade dans une synagogue à Pittsburgh : l'attaque antisémite la plus meurtrière de l'histoire récente des Etats-Unis

International
ANTISÉMITISME - Une fusillade dans une synagogue a frappé la ville américaine de Pittsburgh ce samedi, faisant au moins 11 morts et 6 blessés. Il s'agit de l'attaque antisémite la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis.

Un jour funeste. Ce samedi, les Etats-Unis et l'ensemble de la communauté juive américaine ont été frappés par une terrible attaque à Pittsburgh, en Pennsylvanie. Un tireur dénommé Robert Bowers, âgé de 46 ans, a fait feu dans une synagogue de la ville, faisant au moins onze morts, selon Wendell Hissrich, le directeur de la sécurité publique de Pittsburgh. 


Six blessés sont également à déplorer, dont quatre officiers de police. Deux d'entre eux sont dans un état critique. Quelques heures après l'attaque, la Ligue anti-diffamation (Anti Defamation League), une association de soutien aux Juifs et de lutte contre les discriminations, a annoncé qu'il s'agissait de l'attaque antisémite la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis.

Dans un communiqué, l'ADL a ainsi relaté les principales attaques antisémites de ces 25 dernières années. Entre 1994 et 2014, de nombreux actes visant la communauté juive américaine sont survenus, mais aucun ne fut plus meurtrier que celui perpétré à Pittsburgh ce samedi 27 octobre 2018. Ainsi, en 1994, un suprématiste blanc avait ouvert le feu à dix reprises à Eugene, dans l'Oregon, à l'intérieur du Temple Beth Israel, sans faire la moindre victime. 

Cinq ans plus tard, dans l'Indiana et l'Illinois, un autre suprémaciste blanc nommé Benjamin Smith avait cette fois tué deux individus et blessé huit autres personnes, dont six Juifs, avant de retourner l'arme contre lui à l'arrivée de la police. 


En 2009, Keith Luke tue deux immigrés cap-verdiens avant de violer et tuer une troisième victime. Arrêté par les forces de l'ordre, le suspect a avoué à la police qu'il planifiait d'attaquer une synagogue de Brockton, dans le Massachusetts, afin de tuer le plus de Juifs possible, avant de se suicider.

Les actes antisémites aux USA en hausse de 57% en 2017

En 2011, un couple de suprématistes commet quatre meurtres dans les états de Washington, l'Oregon et la Californie, dont le père et la belle-père d'un des deux suspects, David Pedersen. Arrêté puis jugé, celui-ci a déclaré qu'il visait un homme qu'il pensait juif et un autre parce qu'il était noir. Sa fiancée, Holly Grigsby, également interpellée, a déclaré qu'elle et Pedersen avaient l'intention de "tuer plus de Juifs" à Sacramento, en Californie. 


La dernière attaque à l'encontre de la communauté juive est survenue en 2014, à Overland Park, dans le Kansas. Un suprématiste blanc dénommé Frazier Glenn Miller a été arrêté pour avoir tué trois personnes sur des sites de la communauté juive. Lors de son procès, il avait indiqué vouloir "tuer des Juifs avant de mourir". Il sera finalement condamné à mort en novembre 2015.


En 2017, 1986 actes antisémites ont été commis aux Etats-Unis, toujours selon la Ligue anti-diffamation, soit une augmentation de 57% par rapport à 2016.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Pittsburgh touchée par la pire attaque antisémite de l’histoire récente des Etats-Unis

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter