Fusillade de San Bernardino : Syed Farook avait reçu 28.500 dollars sur son compte

International

ETATS UNIS - Deux semaines avant de tuer 14 personnes lors d'un déjeuner de Noël à San Bernardino avec sa femme, Syed Farook était parvenu à récupérer 28.500 euros sur un compte. Un élément qui accrédite la piste d’un acte prémédité, selon les enquêteurs.

La thèse d’un acte prémédité s’épaissit au fil des jours, une semaine après la tuerie de San Bernardino. Lundi, le FBI avait déclaré que Syed Farook et Tashfeen malik semblaient radicalisés "depuis un bon moment". Ce mercredi, c’est un dépôt de 28.500 dollars sur le compte du tueur qui intrigue les enquêteurs.

Un dépôt dont Syed Farook a bénéficié grâce à un prêt, souscrit en ligne deux semaines avant la fusillade. Il a ensuite effectué, le 2 novembre, un retrait de 10.000 dollars depuis une agence Union Bank à San Bernardino qui pourrait être lié au drame : d'après la chaîne de télévision Fox, la somme aurait servi à payer Enrique Marquez, l'homme qui a acheté les deux semi-automatiques AR-15 utilisés par Farook et Malik pour le massacre. Marquez pourrait faire l'objet de poursuites, en particulier s'il a illégalement modifié les armes, ajoute Fox.

A LIRE AUSSI >>  Fusillade en Californie : qui sont Syed Farook et Tashfeen Malik, les tireurs de San Bernardino ?

Farook "vivait le rêve américain"

Les mouvements de fonds ne s’arrêtent pas là. Les jours précédant la tuerie du 2 décembre, qui a aussi fait 21 blessés, au moins trois transferts de 5.000 dollars ont également eu lieu vers le compte de la mère de Farook, Rafia, poursuit Fox. Ces dépôts et gros retraits en liquide représentent "des preuves importantes de préméditation" et discréditent un peu plus l'hypothèse selon laquelle un coup de sang après une dispute au travail aurait mené Syed Farook à ouvrir le feu sur ses collègues des services de santé publique de San Bernardino mercredi dernier.

Comment expliquer l’obtention de ce prêt par celui qui, quelques jours plus tard, allait commettre avec son épouse l’attentat le plus sanglant depuis le 11 septembre aux Etats-Unis ? D'après Fox News, Syed Farook gagnait 53.000 dollars par an en tant qu'inspecteur sanitaire, fonctionnaire des services publics de la ville. Il disposait donc de bons éléments de crédit qui lui ont facilité l'obtention d'un prêt. Un témoin qui priait régulièrement avec l'Américain d'origine pakistanaise dans une mosquée de San Bernardino a d’ailleurs précisé que Farook "vivait le rêve américain : il était marié, il avait un enfant, il avait gagné 77.000 dollars l'an dernier".

A LIRE AUSSI >>  Daech attribue l'attaque de San Bernardino à ses "partisans"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter