Fusillade en Louisiane : une enseignante s'est jetée devant sa collègue pour la sauver

Fusillade en Louisiane : une enseignante s'est jetée devant sa collègue pour la sauver

HEROIQUE - Durant la fusillade qui a fait deux victimes jeudi soir dans un cinéma de Louisiane, aux Etats-Unis, une enseignante s'est jetée devant sa collègue pour la protéger. La police cherche désormais à en savoir plus sur le tireur, qui s'est donné la mort.

Elle peut remercier sa collègue. Pendant la fusillade de jeudi soir dans un cinéma de Lafayette, en Louisiane, qui a fait deux victimes, une enseignante s'est distinguée, rapporte ABC News .

L'une des deux amies toujours à l'hôpital

Alors que l'homme de 59 ans avait ouvert le feu en pleine projection, la professeure s'est en effet jetée devant sa collègue et amie pour la protéger, avec succès."Son amie lui a sauté dessus et lui a sauvé la vie", a raconté Bobby Jindal, le gouverneur de Louisiane, en conférence de presse. "Si son amie n'avait rien fait, elle pense que la balle l'aurait touchée à la tête".

EN SAVOIR + >> Trois morts dans un cinéma en Louisiane

L'acte d'héroïsme ne s'arrête d'ailleurs pas là, puisque l'une des deux enseignantes a été ensuite en mesure d'activer l'alarme à incendie pour prévenir les autorités, malgré sa blessure, a précisé le gouverneur. Les deux amies ont ensuite été conduites à l'hôpital le soir même, l'une d'entre elles est toujours en soins, tandis que l'autre a reçu une autorisation de sortie.

L'homme décrit comme "un marginal"

Pour rappel, John Russel Houser, le responsable de la fusillade, s'est suicidé après avoir tué deux personnes et fait plusieurs blessés. Selon Jim Craft, le chef de la police municipale, son arme avait été achetée légalement chez un prêteur sur gage dans l'Alabama en février 2014. Les autorités américaines cherchent désormais à déterminer les motivations de l'homme de 59 ans, décrit comme un marginal. Depuis début juillet, il résidait dans une chambre d'hôtel de Lafayette, dans laquelle la police a découvert des perruques et des lunettes, ainsi que de l'alcool.

L'homme, qui "ne travaillait ou n'était lié à personne" selon le chef de la police de Louisiane, avait été arrêté il y a 26 ans pour incendie volontaire et vente d'alcool à un mineur, ont également rapporté les autorités. Le Southern Poverty Law Center (SPLC), une organisation qui suit aux Etats-Unis les groupes incitant à la haine, a quant à elle examiné ses messages sur internet. Il y apparaît comme "un homme rattrapé par des idées d'extrême droite et fasciné par le pouvoir du loup solitaire". Durant l'attaque, le tireur n'aurait rien dit ou revendiqué, a déclaré une femme présente sur les lieux.

A LIRE AUSSI >> Fusillade de Charleston : une fillette a survécu en jouant la morte

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les organisateurs de la manifestation pro-palestinienne interdite à Paris maintiennent leur appel

EN DIRECT - Fin de la traque dans les Cévennes : le suspect en garde à vue pour "assassinat"

Tensions au Proche-Orient : d’où vient l’arsenal militaire du Hamas ?

VIDÉO - "Une femme libérée et de pouvoir" : Amandine Petit a défilé en Marianne à Miss Univers

Fin de la traque dans les Cévennes : comment les gendarmes ont poussé le fugitif à se rendre

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.