Floride : un bébé et sa grand-mère tués lors d'une fusillade dans un supermarché

Floride : un bébé et sa grand-mère tués lors d'une fusillade dans un supermarché

MIAMI - Un bébé et sa grand-mère ont été tués lors d'une fusillade dans un supermarché à Royal Palm Beach, en Floride, jeudi. Le tireur a ensuite retourné l'arme contre lui. Selon la police, aucun lien n'est connu entre l'assaillant et ses victimes.

La longue liste des victimes d'armes à feu aux États-Unis s'allonge encore. Une femme et un bébé ont été tués jeudi lors d'une fusillade en Floride. Le drame s'est déroulé dans un supermarché Publix de la municipalité de Royal Palm Beach, à 130 km au nord de Miami, a annoncé le bureau du shérif du comté de Palm Beach. "A leur arrivée, les agents ont trouvé trois individus décédés de blessures par balles", a écrit la police sur Twitter. "Un homme adulte, une femme adulte et un enfant." L'homme, le tireur, a retourné son arme contre lui, a confirmé à l'AFP Teri Barbera, la porte-parole du shérif.

Selon des informations publiées quelques heures plus tard sur le réseau social par le shériff, l'enfant était un petit garçon âgé d'un an. La femme qui est également tombée sous les balles du tireur était sa grand-mère.

"Il n'y a aucun motif ou rapport connu entre le tireur et ses victimes", a indiqué la police.

Des fusillades devenues quotidiennes en Floride

Ce drame intervient après une série de tueries qui ont frappé le sud de la Floride ces derniers jours. Dimanche soir, une fusillade lors d'une fête après une remise de diplômes a fait trois morts et cinq blessés à Miami. Le 1er juin, trois assaillants avaient tué deux personnes et blessé 21 autres après avoir ouvert le feu devant une boîte de nuit à Hialeah, une localité du comté de Miami-Dade. Et deux jours auparavant, un individu avait tiré sur une foule depuis sa voiture, dans le quartier réputé pour son street-art de Wynwood -- aussi à Miami -- faisant un mort et six blessés.

"Nous sommes devenus insensibles à la violence par armes à feu", a regretté dans un communiqué Melissa McKinlay, une responsable de la zone de Palm Beach où se trouve le supermarché Publix.

Samedi, la Floride commémorera le cinquième anniversaire de la fusillade d'Orlando, dans le centre de l'État, au cours de laquelle un tireur avait tué 49 personnes dans un bar gay.

Près de 20.000 victimes d'armes à feu depuis janvier aux États-Unis

Cette année, les victimes d'armes à feu ont augmenté dans tout le pays. Depuis le début de l'année, plus de 19.000 personnes ont ainsi perdu la vie, selon l'organisation Gun Violence Archive, qui inclut les suicides. Quelque 260 personnes ont en outre été tuées lors de fusillades de masse, au cours desquelles au moins quatre personnes sont tuées ou blessées.

Lire aussi

En avril, Joe Biden a présenté une série de mesures pour tenter d’encadrer la vente d’armes. Le gouvernement compte notamment s'attaquer au phénomène des "armes fantômes", achetées en pièces détachées et qui ne comportent pas de numéro de série, ce qui les rend intraçables. Selon les autorités, environ 30% des armes trouvées sur des lieux de crime en Californie n'ont pas de numéro de série.

Les règles concernant certaines armes de poing équipées d'un accessoire stabilisateur attaché au bras du tireur, vont aussi être durcies, tandis que le président souhaite interdire les fusils d'assaut et les chargeurs à grande capacité. Le ministère de la Justice doit de plus permettre aux États qui le souhaitent d'adopter des législations permettant la confiscation temporaire d’armes à feu lorsque leur détenteur représente un danger pour lui-même ou pour ses proches.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

Disparition de Delphine Jubillar : ce nouvel élément révélé par l’amant de l'infirmière

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - "Rendre le sourire à nos enfants" : les pédiatres réclament la fin du masque à l'école

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.