Fusillade sur un campus de l'Oregon : qui est le tireur présumé ?

Fusillade sur un campus de l'Oregon : qui est le tireur présumé ?

ETATS-UNIS - Une fusillade a éclaté jeudi sur un campus universitaire de l'Oregon, faisant dix morts dont le tireur présumé, tué dans un échange de tirs avec la police. Celui-ci a été identifié, selon plusieurs médias américains. Il s'agirait d'un jeune homme de 26 ans du nom de Chris Harper Mercer.

Une nouvelle tuerie en milieu scolaire aux Etats-Unis. Une fusillade a éclaté jeudi sur un campus universitaire de l'Oregon, dans le nord-ouest du pays, faisant dix morts dont le tueur présumé : l'homme qui avait ouvert le feu dans l'université d'Umpqua a trouvé la mort dans un échange de tirs avec la police. Selon plusieurs médias américains, ce dernier a été identifié. Le point sur ce que l'on sait de son profil.

EN SAVOIR + >> Etats-Unis : plusieurs morts dans une fusillade sur un campus, le tireur abattu

Qui est le tireur présumé ?
L'identité de l'auteur de la fusillade n'a pas été officiellement dévoilée. Mais selon plusieurs médias, affirme CBS News qui cite deux sources policières anonymes, il s'agirait de Chris Harper Mercer, un jeune homme âgé de 26 ans. "Deux sources policières ont dit à CBS News que le tireur a été identifié comme Chris Harper Mercer", indique la chaîne sur son site internet, ajoutant que ces sources ont fait état de "quatre armes - plusieurs pistolets et un fusil - (qui) ont été retrouvées sur la scène de la fusillade". Les "enquêteurs ont interviewé sa famille et ses amis" explique également CNN en donnant la même identité selon des sources anonymes. Selon les médias américains qui donnent l'identité de Chris Harper Mercer, ce dernier ne serait pas un étudiant de l'université où s'est déroulé le massacre.

Le tireur avait été identifié plus tôt jeudi par la gouverneur de l'Oregon comme "un jeune homme âgé de 20 ans". John Hanlin, le shérif du comté local, a lui refusé de donner le nom de l'auteur de la fusillade. "Vous ne m'entendrez jamais prononcer son nom. Je ne vais pas lui donner la reconnaissance qu'il cherchait sans doute avant de commettre cet acte horrible et lâche", a-t-il lancé lors d'une conférence de presse. Le tireur est mort sur le campus de l'université, lors d'un "échange de coups de feu" avec les policiers, a précisé le shérif.

EN SAVOIR + >>  Pourquoi Obama pleure mais reste impuissant à contrôler les armes

A-t-il agi sur des critères religieux ?
Les motivations du tireur n'étaient pas connues une douzaine d'heures après le massacre. Des sources de CBS News ont fait état de "quatre armes - plusieurs pistolets et un fusil - (qui) ont été retrouvées sur la scène de la fusillade". Le tireur a méthodiquement abattu ses victimes, passant d'une salle de cours à l'autre de l'université d'Umpqua, selon les médias locaux. Selon le témoignage d'une jeune femme témoin de la scène citée par le New York Times ,  l'individu aurait demandé aux étudiants de se lever et de lui décliner à tour de rôle leur religion. Une jeune femmes blessée pendant la tuerie aurait confié à son père, interrogé par CNN , que le tireur avait demandé aux étudiants de dire s'ils étaient chrétiens avant de tirer.

Un message d'avertissement sur les réseaux sociaux ?
Le tueur aurait posté un message sur les réseaux sociaux avant la fusillade, selon plusieurs médias. CBS évoque également un blog qui appartiendrait au jeune homme et sur lequel il fait référence à de "nombreuses fusillades", dont celle en août de deux journalistes abattus par un ancien collègue en Virginie (est).

EN SAVOIR + >> Le tueur a-t-il posté un message prémonitoire sur 4chan ?

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

Quelques heures avant l'interview de Harry et Meghan, la reine loue le "dévouement désintéressé"

EN DIRECT - Covid-19 en France : les patients en réanimation au plus haut depuis novembre

Lire et commenter