G7 : la reprise post-pandémie au menu, première rencontre entre Macron et Biden

G7 : la reprise post-pandémie au menu, première rencontre entre Macron et Biden

DIPLOMATIE - Les dirigeants des grandes puissances du G7 ont affiché un front uni vendredi, au début de leur sommet en Angleterre. Au programme : la relance de l'économie mondiale, en berne après des mois de crise sanitaire.

Remettre le monde sur pied après plusieurs mois de pandémie. C'est l'objectif affiché ce vendredi à la station balnéaire anglaise de Carbis Bay, en Cornouailles, où se sont retrouvés les dirigeants des grandes puissances du G7. Un sommet notamment marqué par les premiers pas en Europe de Joe Biden, le président américain, lequel a rencontré pour la première fois Emmanuel Macron.

Les deux hommes ont en effet échangé lors de la photo de famille, sur la plage de Carbis Bay. Ils ont ensuite devisé tout en marchant, le Français entourant de son bras le dos de l'Américain. Une réunion bilatérale est prévue samedi matin, a précisé l'Élysée. Les premiers échanges ? Ils ont porté sur la manière de "rendre les démocraties plus efficaces pour les classes moyennes" et de répondre à la Chine "sans confrontation, mais en défendant nos intérêts et nos valeurs". Les dirigeants du club des riches devaient dans la soirée se retrouver autour de la reine Elizabeth II et du prince héritier Charles pour une réception à l'Eden Project, immenses serres en Cornouailles vitrines de la diversité végétale de la planète.

"Tirer les leçons de la pandémie"

Pandémie oblige, les chefs d'État et de gouvernement s'étaient peu avant retrouvés d'un coup de coude et se sont tenus à distance. Ce G7 est prévu jusqu'à dimanche, le temps de rattraper deux ans sans sommet, crise oblige. "C'est une rencontre qu'il faut vraiment tenir parce que nous devons nous assurer de tirer les leçons de la pandémie et de ne pas répéter certaines erreurs", a d'ailleurs déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson. 

La reprise d'une économie mondiale laminée par la pandémie sera sans surprise au menu des discussions. De même que le partage plus équitable des vaccins anti-Covid par les pays riches, eux qui ont accaparé un maximum de doses au détriment des plus pauvres. Les États-Unis ont d'ores et déjà promis de donner 500 millions de doses et les Britanniques 100 millions, principalement via le dispositif de partage Covax. Largement insuffisant, déplorent des ONG qui plaident pour la suspension des brevets sur les vaccins afin de permettre une production de masse. 

Lire aussi

Autre priorité : l'urgence climatique avant la grande conférence de l'ONU sur le climat (COP26) prévue en novembre en Écosse. Avant le lancement du sommet, Boris Johnson et Joe Biden avaient affiché jeudi un front uni, approuvant une nouvelle "Charte de l'Atlantique" pour célébrer l'alliance historique entre leurs pays. Ils avaient mis de côté en public les crispations sur l'Irlande du Nord, au cœur d'un différend post-Brexit entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. Les dirigeants européens, eux, comptent bien rappeler à Boris Johnson leur attachement aux accords signés, que Londres veut remettre en cause face à la colère dans la province britannique, lors d'un tête-à-tête samedi. Selon la police locale, 3000 personnes ont manifesté jeudi soir à Belfast contre les nouvelles dispositions post-Brexit.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

Disparition de Delphine Jubillar : ce nouvel élément révélé par l’amant de l'infirmière

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - "Rendre le sourire à nos enfants" : les pédiatres réclament la fin du masque à l'école

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.