Gabon : à Libreville, pillages et insécurité forment le nouveau quotidien des habitants

JT WEEK-END - Ali Bongo ne cède toujours pas. Le président gabonais refuse de recompter les voix après sa réélection contestée. Le chaos, lui, se répand dans le pays. Des bandes de pillards terrorisent la population, tandis que les forces de l’ordre sont visées par les tirs.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La crise qui secoue le Gabon

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter