Gap Kids fait polémique en mettant en scène une fillette voilée dans une publicité

Gap Kids fait polémique en mettant en scène une fillette voilée dans une publicité
International

#BOYCOTTGAP - Dans sa dernière campagne de pub pour sa ligne de vêtements enfants, visible aux Etats-Unis, la marque américaine Gap met en scène une fillette voilée. Sur Twitter, les internautes américains et français s'indignent, et appellent au boycott de l'enseigne.

C'est ce qui s'appelle faire un bad buzz. Le 24 juillet dernier, la marque de vêtement américaine Gap a dévoilé la dernière publicité de sa ligne pour enfants, dans laquelle apparaît une fillette… voilée. En effet, dans cette campagne visible aux Etats-Unis et baptisée "Back to school", la marque spécialisée dans le jean fait apparaître une jeune fille d’une petite dizaine d’années  vêtue d’un foulard bleu. Plusieurs visuels de cette publicité ont été publiés sur le compte Twitter Gap Kids, ainsi que sur le site de la marque. En revanche, nous n'avons pas trouvé ce voile à l'achat sur le site de Gap.

Sur la version française du site, Gap explique à propos de la campagne "Back to school" : "Cette saison, GapKids encourage les enfants à renouer avec l'école en célébrant les différences et en leur offrant de nouvelles sources d'inspiration ! (...) Notre campagne est portée par des enfants venus du PS13 de Harlem, New York, et nous faisons appel à leurs forces et leur créativité pour réaliser quelque chose de vraiment incroyable !" 

Si les autres visuels de la campagne n'ont pas beaucoup voire pas du tout été commentés, celui sur lequel apparaît la jeune fille compte à ce jour 177 commentaires. Beaucoup sont rédigés en anglais, par des internautes américains, accompagnés du hashtag #BoycottGap. "Les femmes iraniennes sont emprisonnées parce qu’elles enlèvent leurs voiles, et vous vous faites la promotion du hijab pour les enfants, c’est répugnant" écrit une internaute. "Enfant, j’étais obligée de porter un hijab et de m’habiller en noir. Je n’avais pas le choix, ni mon mot à dire. Honte à vous de promouvoir la maltraitance. Les hijabs ne doivent pas faire partie d’une enfance normale" écrit une autre. Une femme reproche également à la marque de "considérer les enfants comme des objets sexuels ayant besoin d’être couverts" et protégés du regard des autres, et notamment des hommes.  Beaucoup se contentent d'un "honte à vous" qui veut tout dire.

Lire aussi

"Je vais déchirer les fringues Gap et plus jamais mettre un pied dans vos magasins"

Parmi ces commentaires en anglais, quelques réactions écrites en français sont également visibles.  "Voiler des petites filles est une maltraitance. Et un crime contre toutes les femmes. jusqu'où irez-vous pour vendre ?" demande une internaute. "Vous cautionnez le voile des fillettes ? Je vais déchirer les fringues Gap et plus jamais mettre un pied dans vos magasins" assure un autre.

Ce jeudi matin, la polémique prend de l'ampleur. La députée LaREM de Paris a publié sur son compte Twitter une capture de la publicité avec le commentaire suivant : "Jamais je n'accepterai de voir des petites filles voilées. Plus jamais je n'irai chez Gap. #BoycottGap". 

Une internaute demandant l'interdiction de la publicité en France avait récolté près de 1000 retweets ce jeudi 9 août à la mi-journée. Pour l'instant, cette publicité n'est pas diffusée sur le territoire français.

Lire aussi

Certains internautes se réjouissent

Toutefois, certains internautes se sont réjouis de cette publicité. Aroosha, une New-Yorkaise, écrit sur Twitter : "Vous n'avez pas idée à quel point cette publicité est importante. Nous aimons les représentations de femmes voilées plus âgées, mais ça !! Je me souviens que je me sentais mal à l'aise et exclue lorsque j'étais une jeune fille et que je portais le voile ; et pour une fillette voir cela est tellement réconfortant." Un peu plus loin, elle répond à des commentaires en déclarant : "Nous avons besoin de démanteler l'idée selon laquelle porter le voile ou pratiquer notre foi est automatiquement synonyme d'oppression et de restriction. Cette fillette est clairement en train de s'amuser ! Elle porte son hijab fièrement !" Un peu plus loin elle assure être contre le fait d'imposer le voile à une jeune fille, comme l'imposent certaines cultures, certains pays. "Et si une jeune fille veut se couvrir, pour quelque raison que ce soit, selon sa volonté, elle doit pouvoir être autorisée à le faire !"

H&M, Mango, Uniqlo ont déjà mis en scène des femmes voilées

En 2017, Gap avait déjà fait parler en mettant en avant dans l'une de ses publicités le visage d'une femme voilée. Si certains s'étaient indignés d'autres avaient salué l'initiative de la marque de représenter toutes les femmes. Gap avait expliqué qu'elle ne vendait pas le hijab apparaissant dans sa publicité, mais se félicitait de mettre en avant la diversité d'origines et de religions de ses clients et de ses employés. Gap n'est pas la seule marque à avoir mis en scène des femmes voilées. Tommy Hilfiger, Mango, DKNY, H&M et Uniqlo l'ont fait également.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent