Germanwings : des familles attaquent l'école de pilotage d'Andreas Lubitz

Germanwings : des familles attaquent l'école de pilotage d'Andreas Lubitz

JUSTICE - Selon les familles des victimes du crash, Andreas Lubitz n'aurait jamais dû recevoir de formation de pilote compte tenu de ses antécédents médicaux. Elles attaquent en justice l'école de l'Arizona qui l'a accueilli en 2010.

Le drame de la Germanwings aurait-il pu être évité ? Sans doute, à en croire les familles des victimes du crash qui a tué 150 personnes le 24 mars 2015 : elles ont décidé d'attaquer en justice l'école de l'Arizona qui a accueilli le pilote en 2010, considérant qu'il n'aurait jamais dû recevoir de formation de pilote compte tenu de ses antécédents médicaux.

Ces 80 familles reprochent à l'école - une filiale de la compagnie Lufthansa, elle-même maison mère de la Germanwings - d'avoir accepté Andreas Lubitz dans son programme de formation. Et ce, alors que le certificat médical allemand fourni par le candidat portait une annotation qui aurait dû les alerter. Elle indiquait en effet que le document ne serait plus valable si le pilote connaissait un nouvel épisode dépressif, a indiqué mercredi le cabinet d'avocats Kreindler & Kreindler, qui représente ces familles avec d'autres cabinets européens.

A LIRE AUSSI >> Les sombres confidences d'Andreas Lubitz à ses médecins

"Un historique de problèmes non résolus"

"L'ATCA a fait preuve de négligence, d'imprudence et de légèreté" en n'enquêtant pas sur les raisons pour lesquelles cette annotation avait été apposée sur le certificat médical, font valoir les familles selon le document du recours consulté par l'AFP. "Cette réserve était un avertissement clair sur le fait que Lubitz avait un historique de problèmes non résolus", a déclaré Brian Alexander, du cabinet Kreindler & Kreindler, dans un communiqué. "Le passé de Lubitz, marqué par la dépression et une instabilité mentale, en faisait une bombe à retardement", a insisté Marc Moller, associé au sein du même cabinet.

Le passé médical d'Andreas Lubitz est aujourd'hui bien connu. Des extraits de son journal intime ont révélé les angoisses d'un homme qui souffrait déjà de graves troubles dès 2008, lorsqu'il a entamé sa formation de pilote. "Au-delà de la recherche d'une juste compensation financière pour les familles (...), le but de cette action en justice est d'attirer l'attention sur le besoin urgent de soumettre les pilotes à des évaluations psychologiques régulières pour améliorer la sécurité des passagers", a assuré Brian Alexander. Les proches de victimes ne mentionnent pas de montant d'indemnisation dans leur recours.

A LIRE AUSSI >> Crash de l'A320 : le secret médical remis en question

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - Allemagne : les restrictions drastiques imposées aux non-vaccinés divisent

EN DIRECT - Covid-19 : pour "passer Noël ensemble", Attal appelle à la "responsabilité collective"

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Pourquoi Emmanuel Macron se rend-il aux Émirats, au Qatar et en Arabie saoudite ?

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.