Italie : Giuseppe Conte proposé pour diriger le gouvernement

DirectLCI
FIN DU SUSPENSE - Deux mois et demi après les élections en Italie, le Mouvement 5 étoiles et la Ligue du Nord ont proposé ce lundi le nom de Giuseppe Conte, un quasi inconnu, pour devenir chef du futur gouvernement.

Matteo Salvini et Luigi Di Maio, les leaders de la Ligue du Nord et du Mouvement 5 étoiles, rêvaient tous deux de diriger le futur gouvernement populiste de l’Italie. Mais une féroce lutte d'égos et des scores individuels insuffisants aux législatives les ont forcés à choisir une tierce personne. Après avoir rédigé un programme commun résolument anti-européen, les deux hommes présentent ce lundi au président italien, Sergio Mattarella, le nom de la personnalité retenue pour devenir président du Conseil (Premier ministre).


Le nom de Giuseppe Conte (54 ans), un juriste qui enseigne le droit privé à Florence et à Rome, revenait le plus dans la presse italienne. C'est effectivement celui qui a été proposé, a confirmé lundi sur son blog le Mouvement 5 étoiles. Ce quasi inconnu, qui a étudié dans plusieurs prestigieuses universités étrangères (Yale, Cambridge, La Sorbonne) est un spécialiste de la justice administrative. Il avait été présenté avant les élections du 4 mars par le M5S comme possible ministre chargé de "débureaucratiser" la fonction publique.


"Nous avons indiqué le nom de Giuseppe Conte au président de la République. Un nom qui peut faire avancer le contrat de gouvernement. Et je suis particulièrement fier de ce choix", a écrit M. Di Maio sur le blog du M5S.

"Nous espérons que personne ne mettra de veto sur un choix qui représente la volonté de la majorité des Italiens" Matteo Salvini

Les noms d'Andrea Roventini (41 ans), un jeune économiste enseignant à l'université de Pise, avait également été cité comme possible Premier ministre dans la presse. Tout comme celui de Paolo Savona (81 ans), ministre de l'Industrie en 1993-1994 et éternel opposant au traité de Maastricht.


De leur côté, Matteo Salvini et Luigi Di Maio devraient se réserver des maroquins de choix. Le premier est pressenti pour devenir ministre de l'Intérieur. Le second pourrait s’octroyer un grand ministère du Développement économique, incluant le Travail. "Nous nous sommes mis d'accord sur le chef et les ministres du gouvernement et nous espérons que personne ne mettra de veto sur un choix qui représente la volonté de la majorité des Italiens", a déclaré dimanche Matteo Salvini.

Le contrat de gouvernement signé par le M5S et la Ligue du Nord prévoit une politique de croissance plutôt que d'austérité pour combler les déficits, un abaissement de l'âge de la retraite, la fermeté contre la corruption et un tour de vis sécuritaire. Des mesures anti-immigration sont également au programme. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter