Consultant pour la police, il se fait tirer dessus par des policiers avec un Taser

International

BOULETTE - A Bristol (sud-ouest de l'Angleterre), un défenseur des minorités ethniques chargé de travailler avec la police a reçu un tir de pistolet électrique Taser dans le visage par des policiers qui l'ont pris pour un suspect recherché.

Son boulot : améliorer les liens entre la police et la communauté noire de Bristol (sud-ouest de l'Angleterre). Et manifestement la route est encore longue vu la bévue dont a été victime Judah Adunbi, 63 ans : Il a reçu un tir de pistolet Taser en plein visage après avoir été pris pour un suspect recherché par deux agents de police, comme le raconte ce vendredi The Guardian.

Et le comble c'est que Judah Adunbi est censé travailler pour ce même service de police. L'incident a été filmé par un voisin. Dans cette vidéo, on voit clairement les deux policiers accoster le défenseur des minorités et lui demander son nom. Mais quand ce dernier, indigné, refuse de s'exécuter, disant qu'il n'avait fait aucun mal, les officiers crient "Taser" et lui tire en plein visage le faisant tomber à la renverse.

"Humilié"

"J'ai eu la peur de ma vie", raconte au Guardian Judah Adunbi. "Comme je suis tombé en arrière sur la tête, je croyais que j'allais resté paralysé", poursuit-il.

Ce membre éminent de la communauté noire de Bristol, a déclaré s'être senti "humilié" : "Au début, vous n'accusez pas quelqu'un d'être quelqu'un d'autre sans lui poser des questions. Au lieu de cela, les policiers m'ont tout de suite attaqué", dit-il. 

Le chef de la police Jon Reilly a tenté de calmer le jeu en déclarant : "Après avoir examiné ce qui est arrivé, nous avons déposé une plainte au sujet de cet incident à la Commission d'examen des plaintes concernant la police indépendante (GIEC)". Une enquête est par ailleurs en cours pour déterminer les circonstances de cet événement malheureux.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter