Grande-Bretagne : deux hommes condamnés pour avoir aidé Mohamed Abrini, suspect-clé des attentats de Paris

International

ANTITERRORISME - Un Britannique et un Belge ont été condamnés à de la prison ferme ce lundi par un tribunal de Londres pour avoir, en 2015, remis de l'argent à Mohamed Abrini, soupçonné d'avoir été le logisticien des attentats du 13-Novembre.

Ils ont aidé un suspect-clé des attentats de Paris et de Bruxelles. Un Britannique et un Belge ont été condamnés ce lundi en Grande-Bretagne à huit et trois ans de prison ferme respectivement par un tribunal de Londres pour avoir donné de l'argent à Mohamed Abrini. 

Le Britannique Mohammed Ali Ahmed et le Belge Zakaria Boufassil, âgés tous deux de 26 ans, ont été reconnus coupables d'avoir remis, en juillet 2015 à Birmingham, dans le centre de l'Angleterre, la somme de 3.000 livres (environ 3.500 euros) à Mohamed Abrini, dit "l'homme au chapeau". Mohammed Ali Ahmed a plaidé coupable et un jury a conclu mardi à la culpabilité de Zakaria Boufassil devant le tribunal de Kingston, au sud-ouest de Londres.

Lire aussi

    Le Belge s'est dit "manipulé" par une "simple connaissance"

    Arrêté le 9 avril dernier, Mohamed Abrini accompagnait les deux kamikazes qui se sont fait exploser à l'aéroport de Bruxelles le 22 mars. Ce Belgo-Marocain est également soupçonné d'avoir été le logisticien des attentats à Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015. L'été 2015, quelques mois avant les attentats, Mohamed Abrini a passé plusieurs jours au Royaume-Uni pour y collecter des fonds, sur ordre du coordinateur présumé des attentats Albdelhamid Abaaoud. 

    Lors de son audition par les enquêteurs belges en avril dernier, Mohamed Abrini a expressément désigné le Belge Zakaria Boufassil comme celui qui lui a remis le sac contenant l'argent à Birmingham. Boufassil a nié les accusations : il a dit avoir été "utilisé" par Mohammed Ali Ahmed, "une simple connaissance", et Abrini, un homme qu'il dit n'avoir jamais rencontré. 

    Il a seulement reconnu avoir eu en sa possession un sac que Mohammed Ali Ahmed lui avait remis quelques jours avant la remise d'argent à Mohamed Abrini. Il a assuré qu'il l'avait rendu au co-accusé, avant que celui-ci ne rencontre "l'homme au chapeau".

    Recruté par les services secrets ?

    Zakaria Boufassil a par ailleurs affirmé à la justice anglaise avoit été recruté par les services britanniques de renseignement intérieur MI5 après la remise de l'argent à Abrini, avant d'être "jeté en pâture aux loups" lorsqu'il ne leur a plus servi à rien. Selon son avocat, il a reçu jusqu'à 3.000 livres et un téléphone en échange d'informations. 

    Lire aussi

      En vidéo

      13 novembre : un an après les attentats de Paris, où en est l'enquête ?

      Sur le même sujet

      Et aussi

      Lire et commenter