Grande-Bretagne : Jack l'Eventreur, un journaliste de 51 ans ?

Grande-Bretagne : Jack l'Eventreur, un journaliste de 51 ans ?

DirectLCI
Le mystère autour du célèbre tueur en série londonien pourrait être résolu. Le ministère britannique de la Justice aurait donné son autorisation pour l'exhumation de la dernière victime du meurtrier.

Voilà 127 ans que le mystère plane autour de Jack l'Eventreur. Qui est-il ? Pourquoi tue-t-il ? Une réponse pourrait être bientôt apportée à la première question. Le ministère britannique de la Justice aurait donné son autorisation pour exhumer le corps de la dernière victime du tueur en série londonien.

Cette décision intervient après l'étude d'une nouvelle théorie sur l'identité du meurtrier qui sévissait dans le quartier pauvre de Whitechapel de la capitale britannique à la fin du XIXe siècle. Cette hypothèse est portée par le Dr Wynne Weston-Davies, comme le raconte The Independent .

A la recherche de sa grand-tante

Ce chirurgien à la retraite décide il y a quelques années de retrouver sa grand-tante, disparue selon lui à la fin des années 1880. Ne trouvant que peu de traces de son ancêtre, il se tourne vers les Archives nationales. Il tombe alors en 2011 sur un document de mariage étrange entre un certain Francis Spurzheim Craig et Elizabeth.

Pour le Dr Weston-Davies, c'est la preuve qui manquait. A partir de ce document, il conclut que la dernière victime de Jack l'Eventreur, Mary Jane Kelly, tuée le 9 novembre 1888, n'est autre… qu'Elizabeth Weston-Davies, sa grand-tante.

Un journaliste de 51 ans jaloux

Dans son livre The Real Mary Kelly, le chirurgien explique qu'il ne fait pas de doute qu'une comparaison ADN viendra apporter la preuve de son hypothèse. Mais surtout, elle permettra d'identifier le meurtrier de sa grand-tante, qui ne serait autre que son propre mari.

Pour lui, toujours pas de doute : Jack l'Eventreur n'est autre que Francis Spurzheim Craig, un journaliste de 51 ans, qui, couvrant habituellement les faits divers, connaissait alors les méthodes policières. Les meurtres des quatre autres femmes attribués à Jack l'Eventreur seraient même une "couverture" pour mettre les autorités sur la trace d'un tueur en série et non d'un simple mari jaloux.

À LIRE AUSSI >> 126 ans après, l'identité de Jack l'Eventreur enfin dévoilée ?

Plus d'articles

Sur le même sujet