Grèce : des milliers de migrants évacués à cause d'un gigantesque incendie

DirectLCI
DRAME - Lundi soir, un énorme incendie à poussé plusieurs milliers de migrants et réfugiés à fuir le camp de Moria, sur l'île grecque de Lesbos. Selon les premières informations, il s'agirait d'un incendie volontaire. Explications.

Un lundi soir éprouvant. Des milliers de migrants ont fui le camp de Moria sur l’île de Lesbos, en Grèce, en raison d’un gigantesque incendie, apparemment volontaire. Aucune victime n’a été recensée, mais le feu a presque entièrement détruit les tentes et lourdement endommagé les containers servant d’hébergement et de bureaux. Au total, entre 3 000 et 4 000 personnes ont fui pour échapper aux flammes, parmis lesquelles des centaines de jeunes. Cent-cinquante enfants ont été évacués vers un camp de mineurs installé non loin. 

La rumeur qui a fait dégénérer la situation

Les pompiers ont peiné à intervenir en raison de plusieurs bagarres qui avaient éclaté entre groupes de différentes nationalités. Mais une fois le feu éteint, des centaines de migrants et réfugiés ont pu regagner leur habitat pendant que la police était partie à la recherche de ceux qui avaient profité de la situation pour fuir la zone. 


Ce n’est pas la première fois que des incidents éclatent dans le camp de Moria, mais jamais il n’avait encore fallu procéder à une telle évacuation. Selon l’agence grecque ANA, des tensions s’étaient déjà fait ressentir au cours de la journée, notamment à cause d’une rumeur disant que des migrants allaient être conduits en Turquie. Une mesure mise en place le 20 mars à l’issue de l’accord UE-Turquie, mais qui n’a permis le déplacement que de 500 personnes pour le moment. Comme le souligne le Parisien, deux incendies avaient déjà éclaté dans les champs d’oliviers qui entourent le camp lundi après-midi, avant que la situation ne dégénère finalement le soir. 


Pour rappel, environ 5 650 personnes sont installées sur l’île de Lesbos qui ne compte que 3 500 places d’hébergement. Au total, il y a plus de 60 000 migrants et réfugiés en Grèce.

En vidéo

Grèce : l'île de Lesbos débordée par l'afflux de migrants

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter