Grèce : le Parlement allemand autorise Merkel à négocier le plan d'aide

Grèce : le Parlement allemand autorise Merkel à négocier le plan d'aide

DirectLCI
EUROPE - Le Bundestag a donné ce vendredi son feu vert pour négocier un troisième plan d'aide à la Grèce qui porterait sur plus de 80 milliards d'euros d'aide. Dans le même temps, l'Union européenne a annoncé un premier versement en urgence de 7 milliards d'euros à Athènes.

Le compromis trouvé entre Athènes et l'Europe vient de franchir une étape primordiale. Le Bundestag, le Parlement allemand, a validé ce vendredi après-midi l'accord conclu lundi, donnant son feu vert à Angela Merkel pour des négociations en vue d'un troisième plan d'aide à la Grèce pour lui éviter un défaut de paiement.

"Il ne fait aucun doute que (l'accord trouvé) est dur pour les gens en Grèce, mais aussi pour les autres" dans la zone euro, a affirmé la chancelière devant les parlementaires. De manière assez inhabituelle, elle a joué sur la corde sensible en demandant aux députés allemands de s'imaginer des queues de retraités devant des distributeurs d'argent dans leur pays. Angela Merkel a également assuré que la seule alternative possible à un troisième sauvetage serait "le chaos".

Une majorité de parlements en faveur des négociations

Sur les 598 députés allemands qui ont participé au vote, 439 ont approuvé la demande de la chancelière. 119 se sont prononcés contre, 40 se sont abstenus, a détaillé Norbert Lammert, le président du Parlement. Une décision importante, dans un pays où l'opinion publique reste hostile au maintien de la Grèce dans la zone euro et dont le gouvernement a fait preuve d'une grande fermeté lors des négociations sur les réformes à adopter par Athènes.

Le oui allemand intervient au lendemain de celui de la Finlande, pays sceptique sur le maintien de la Grèce dans la zone euro. Mercredi, l'Assemblée Nationale et le Sénat français ont également adopté majoritairement un troisième plan de sauvetage, qui porterait sur plus de 80 milliards d'euros. Les ministres de la zone euro se sont entretenus dans l'après-midi pour lancer officiellement les négociations.

7 milliards d'euros versés en urgence

Les 28 pays de l'Union européenne ont déjà décidé d'accorder un financement d'urgence de 7,16 milliards d'euros à la Grèce. Ce prêt devra permettre à Athènes de tenir certains de ces engagements. Le gouvernement de Tsipras doit notamment rembourser 4,2 milliards d'euros à la Banque centrale européenne d'ici à lundi.

A LIRE AUSSI
>> Grèce : les parlementaires français approuvent le plan d'aide
>> Grèce : le Parlement valide l'accord avec Bruxelles

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter