Grèce : le sommet européen annulé, Cambadélis appelle son homologue allemand à faire pression sur Merkel

Grèce : le sommet européen annulé, Cambadélis appelle son homologue allemand à faire pression sur Merkel

DirectLCI
EUROPE - Alors qu'un sommet réunissant les chefs d'Etat et de gouvernements européen devait se tenir ce dimanche sur la crise grecque, celui-ci a finalement été annulé. Divisée, la zone euro tente d'avancer seule sur la Grèce, sans le reste de l'UE.

Donald Tusk, le président du Conseil européen, a annoncé dimanche avoir annulé le sommet européen prévu dans la soirée sur la crise grecque, mais un sommet de la zone euro, à 19, est maintenu pour discuter d'un éventuel sauvetage financier du pays.

Feu vert "très peu probable" pour négocier un troisième plan d'aide

"Le sommet européen est annulé, le sommet zone euro débutera à 16h00 et durera jusqu'à ce que nous concluons les négociations sur la Grèce", a indiqué Donald Tusk sur son compte Twitter, alors que les discussions au niveau des ministres des Finances de la zone euro reprenaient dimanche matin, après avoir été suspendues la veille faute de consensus.

Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a lancé ce dimanche un appel à son homologue allemand, le président du SPD Sigmar Gabriel, pour qu'il fasse pression sur Angela Merkel dans le dossier grec. "Jean-Christophe Cambadélis s'est adressé à Sigmar Gabriel, président du SPD, pour qu'il agisse auprès de Mme Merkel: 'Les peuples d'Europe ne comprennent pas la surenchère allemande. On ne peut pas valider un accord avant le référendum et ne plus le trouver valable après'", a indiqué le PS dans un communiqué.

"Le premier secrétaire a également demandé au Parti socialiste européen de lancer un appel solennel à vite conclure un accord viable et durable", selon le communiqué.

Feu vert "très peu probable" pour un troisième plan d'aide

De son côté, la Commission européenne a jugé "très peu probable" d'obtenir dimanche le feu vert politique pour négocier un troisième plan d'aide pour la Grèce, qui risque à tout moment une sortie de l'euro, a prévenu dimanche le vice-président de l'exécutif européen, Valdis Dombrovskis, à Bruxelles. "Il est très peu probable que la Commission obtienne un mandat de négociation" ce dimanche, a-t-il affirmé, avant de reprendre les discussions, avec les ministres des Finances de la zone euro, sur le sort de la Grèce.

À LIRE AUSSI 
>> 
Grèce : ces millionnaires qui profitent de la crise pour s'offrir une villa dans les îles
>> Notre dossier sur la crise grecque

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter