Grèce : un incendie embrase un camp de migrants sur l'île de Samos

Grèce : un incendie embrase un camp de migrants sur l'île de Samos

INCENDIE - Un important incendie qui s'était déclaré dans le camp de migrants de l'île grecque de Samos a été maîtrisé quelques heures plus tard. Malgré des dégâts matériels, il n'y aurait eu ni victime, ni blessé.

Le camp a longtemps été décrit pour ses conditions insalubres, véritable bidonville où erraient des rats. Dimanche 19 septembre, un incendie de grande ampleur s'est déclaré dans le camp de migrants situé aux portes de la ville de Vathy sur l'île grecque de Samos. Le feu n'a pas fait de victime ni de blessés, le camp ayant été vidé de ses occupants selon la mairie de l'île. 

 "Il n'y a pas de danger pour ceux qui sont encore là, car le feu a pris dans des baraques abandonnées dans la partie ouest du camp", a déclaré le ministère grec des migrations dans un communiqué quelque heures plus tard, l'incendie ayant été maîtrisé au début de la nuit. De nombreux migrants se trouvaient rassemblés sur un parking près du camp, où des enfants pleuraient, selon une équipe de l'AFP. 

Toute l'info sur

Migrants : l'UE évite la crise politique

Quelque 300 demandeurs d'asile vivaient encore dans le camp de Vathy, qui en a accueilli près de 7 000 à son pic entre 2015 et 2016, pour une capacité initiale de 680 personnes. Ceux encore présents devaient être transportés ce mois-ci vers une nouvelle structure inaugurée la veille de l'incendie. Un centre de réception et d'accueil "contrôlé et fermé" décrit plutôt comme une prison par les organisations d'aide aux migrants présentes sur l'île. 

Equipé de scanners à rayons X et de portes magnétiques, ce camp "nouvelle génération" est le premier de son genre a être ouvert par les autorités grecques, dont le discours vis-à-vis des migrants s'est durci ces dernières années. Entouré de barbelés, les migrants ne seront autorités à sortir que la journée, munis de badges électroniques, et un centre de rétention est prévu pour les déboutés du droit d'asile.

Lire aussi

Ce nouvel incendie intervient un an après celui, dévastateur, du camp de Moria, sur un autre île de la mer Egée, Lesbos. Depuis, le gouvernement d'Athènes s'attache à défendre son combat contre la surpopulation, la violence et la misère dans les camps de réfugiés. Des tensions entre migrants avaient été à l'origine du sinistre. Près de 13 000 migrants avaient été contraints de fuir le camp et de dormir dans les rues de l'île à cause des flammes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Anne Sila remporte "The Voice All Stars"

Présidentielle 2022 - "Il n'y a pas de Jupiter" : pour son premier meeting, Anne Hidalgo s'en prend à Emmanuel Macron

"The Voice All Stars" : qui a le plus de chances de remporter la finale ?

"The Voice" : en larmes, Jenifer annonce qu'on ne la reverra "probablement" plus dans l'émission

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 de nouveau franchi en France

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.